Orama en congrès : Les céréaliers dans l'attente d'arbitrages gouvernementaux

Le syndicat des producteurs de grandes cultures (blé, maïs et oléoprotéagineux), Orama*, s'est réuni mercredi pour deux jours de congrès à Strasbourg.

Le ministre de l'Agriculture doit s'adresser aujourd'hui aux quelque 600 congressistes à l'issue de leurs travaux à Strasbourg, ainsi que le président de la Fnsea, Jean-Michel Le Métayer, et le président d'Orama Philippe Pinta. Les céréaliers espèrent que le ministre, qui doit rendre ses conclusions fin janvier début février, dévoilera quelques orientations sur la nouvelle répartition des aides agricoles liée à la réforme de la PAC

L'Europe alloue dix milliards d'euros à la France pour l'agriculture. Sur cette somme, 8,3 milliards sont versés au titre d'aides directes dont 5,7 milliards à destination des grandes cultures.

En attendant, les congressistes ont débattu des perspectives des grandes cultures européennes dans les 10 prochaines années, des outils de production d'aujourd'hui et de demain et de la construction des nouvelles politiques agricoles.

ORAMA fédère l'ensemble des structures des trois associations spécialisées de la Fnsea (l'Association générale des producteurs de maïs, l'Association générale des producteurs de blé et la Fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux).

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier