#PAC2018 - Jachères, tout ce qu’il faut savoir

Marine SUTEAU

#PAC2018 - Jachères, tout ce qu’il faut savoir
20171130_Tampon_PAC_2018.jpg - © [SEP_CREDIT]

En 2018, les règles du verdissement ont évolué. Pour certaines exploitations, il est de nouveau nécessaire de passer du temps sur la partie déclaration des Surfaces d’intérêt écologique (SIE). Les jachères sont parfois bien utiles en dernier recours.

Avec les évolutions et les nouvelles contraintes qui pèsent sur les SIE : interdiction d’usage des produits phytosanitaires, dates d’implantation des couverts végétaux, etc. Cette année aura été de nouveau plus compliquée pour télédéclarer. Certains auront été contraints de mesurer des haies pour qu’elles passent en SIE, d’autres plus chanceux auront pu déclarer leur culture avec un mélange prépondérants en légumineuses (par exemple : trèfles majoritaires + graminées). Mais, pour d’autres, c’est l’impasse et la jachère devient le dernier recours pour s’en sortir.
Les règles pour toutes les jachères
Toutes les jachères SIE ou pas doivent respecter les règles suivantes : avoir un couvert autorisé (voir liste 1), être présente du 1er mars au 31 août. Durant ces six mois, le couvert présent ne doit faire l’objet d’aucune utilisation ni valorisation (ni fauche pour mobilisation de la ressource, ni pâture). La présence de ruches sur une parcelle déclarée en jachère est possible.
Par ailleurs, l’entretien des surfaces en jachère est assuré par fauche (en laissant les résidus sur place) ou broyage, sous réserve de le faire en dehors de la période de 40 jours d’interdiction fixée par arrêté dans chaque département du 10 mai au 18 juin pour la Vendée.
Jachères SIE 2018
Les jachères présentes du 1er mars au 31 août et non traitées avec des produits phytopharmaceutiques durant cette période peuvent être comptabilisées comme SIE. Les parcelles en jachère depuis moins de 5 ans peuvent être comptabilisées. Le code culture employé sera alors J5M. Les parcelles en jachère de 6 ans et plus peuvent également être déclarées en tant que SIE dès lors qu’elles n’ont jamais été déclarées en prairies permanentes. Le code culture employé sera alors J6S. Attention, les jachères de plus de 6 ans déclarées en J6P ne peuvent pas être comptabilisées en SIE et sont considérées comme des cultures relevant du groupe pâturage et prairies permanentes. A noter, que 1 ha de jachère implanté équivaut à 1 ha de SIE.
Et pourquoi pas une jachère mellifère ?
A compter de 2018, les jachères mellifères sont mieux valorisées avec pour 1 ha implanté une valorisation à 1,5 ha de SIE. Pour être reconnue jachère mellifère, la culture implantée doit être un mélange de cinq espèces comprises dans la liste (voir liste 2). Les textes étant sortis tardivement, peu de jachères mellifères seront déclarées en 2018 mais il est important de pouvoir y réfléchir dès maintenant et de le prévoir si nécessaire dans l’assolement 2019.
 

#PAC2018 - Jachères, tout ce qu’il faut savoir

Liste 1 : espèces éligibles pour les jachères
Le mélange de ces espèces, entre elles seules, est également autorise.
Brome cathartique, brome sitchensis, cresson alénois, dactyle, fétuque des prés, fétuque élevée, fétuque ovine, fétuque rouge, fléole des prés, gesse commune, lotier cornicule, lupin blanc amer, mélilot, minette, moha, moutarde blanche, navette fourragère, pâturin commun, phacélie, radis fourrager, ray-grass anglais, ray-grass hybride, ray-grass italien, sainfoin, serradelle, trèfle d’Alexandrie, trèfle de Perse, trèfle incarnat, trèfle blanc, trèfle violet, trèfle hybride, trèfle souterrain, vesce commune, vesce velue, vesce de Cerdagne.
Liste 2 : espèces éligibles pour les jachères mellifères :
Nécessité que le mélange contienne cinq espèces différentes comprises dans la liste.
 

Source Agri85

Publié par Marine SUTEAU

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

duracuire

vive les jachéres , la solution ultime ...plus de phytos ,ni engrais , adieu cop ,technicien et autres raptous ...... c'est meme mieux que le "bio" , c'est bon pour la gibiers donc la chasse pour occuper le temps libre au lieu de se casser le dos et de bouffer du pétrole a tout va sur le tracteur ......vive la france en friche ...affamée mais verte , bien verte ...chasse peche ,jachére et tradition

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier