Paris s'opposera au budget de l'UE si les crédits de la PAC sont réduits

Paris s'opposera au budget de l'UE si les crédits de la PAC sont réduits

La France a prévenu mercredi qu'elle n'approuverait pas le projet de budget pluriannuel de l'Union européenne pour 2014-2020 si les crédits de la Politique agricole commune (PAC) étaient diminués et si le rabais britannique était maintenu en l'état.

"Nous nous opposons à la baisse proposée pour la Politique agricole commune, qui a déjà consenti des efforts importants dans le cadre de la proposition initiale de la Commission européenne", affirme le ministre des Affaires européennes Bernard Cazeneuve dans un communiqué. "La France ne saurait soutenir un budget pluriannuel qui ne maintiendrait pas les crédits de la Politique agricole commune", ajoute-t-il.

La présidence chypriote de l'UE propose de réduire "d'au moins 50 milliards d'euros" le projet élaboré par la Commission européenne d'un budget de 1.033 milliards d'euros pour la période 2014-2020. Plusieurs Etats membres, notamment la Suède, souhaitent que la présidence aille beaucoup plus loin dans la réduction des dépenses, notamment celles de la PAC. Sans avancer de chiffre global, Bernard Cazeneuve se dit convaincu que "d'autres sources d'économies peuvent encore être exploitées pour rendre le budget communautaire compatible avec l'effort de rétablissement des comptes publics dans lequel les Etats membres sont engagés". Il demande enfin une remise à plat du "financement du budget de l'UE" et critique les rabais consentis actuellement à plusieurs Etats, en premier lieu le Royaume-Uni, qui sont de fait financés par les autres Etats membres. "Nous n'accepterons pas que le système des corrections financières repose de manière disproportionnée sur certains Etats membres dont la France", dit-il. Les 27 doivent tenter de trouver un compromis sur ce budget lors d'un sommet européen exceptionnel les 22 et 23 novembre.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

Bazilou

EN cette période de crise, on va voir remonter à la surface tous les sujets qu'on a mis sous le tapis: budget de l'angleterre, primes aux céréaliers,...

sylvain 25

c'est une position à saluer de notre gouvernement, mais il faudra tenir dans la durée des négociations... au delà de la détermination, il faut espérer que nos dirigeants sachent convaincre nos partenaires européens... c'est tout un programme...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier