Pas-de-Calais : Les cygnes se régalent, les agriculteurs dégustent

SC

Des agriculteurs de Saint-Omer, victimes des cygnes qui dégustent céréales et pâturages, menacent d'organiser des battues si rien n'est fait pour endiguer leur prolifération.

Entre 300 et 400 cygnes sont recensés depuis plusieurs années dans le marais audomarois où ils trouvent en toute saison l'herbe de prairie qui constitue l'essentiel de leur alimentation, mais aussi du chou-fleur et des céréales en abondance. Des cygnes, qui, depuis quatre ou cinq ans ne migrent plus, sans doute en raison du réchauffement climatique.

« La pression est au maximum. A force de perdre de l'argent, les gens ne supportent plus » , explique Jean-Pierre Clipet, de la Fdsea, précisant que les agriculteurs lésés ne sont pas indemnisés. Un cultivateur de Clairmarais aurait perdu la moitié d'une parcelle d'orge, engloutie par 100 à 200 palmipèdes, soit un manque à gagner de 7.000 à 8.000 euros, estime la FDSEA. Les éleveurs, de leur côté, font paître leurs bêtes sur des prairies ravagées ou polluées par les déjections.

En 2004, la FDSEA, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et le parc naturel régional s'étaient mis d'accord pour demander un plan de maîtrise des populations avec stérilisation des oeufs et prélèvements , mais le dossier avait été retoqué par le conseil scientifique régional du patrimoine naturel. La FDSEA a l'intention de monter un nouveau dossier.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier