« Passer du maïs à … l’herbe, grâce au séchage solaire »

Avenir agricole et rural de la Haute Marne 52

« Passer du maïs à …  l’herbe, grâce au séchage solaire »

visite Le samedi 08 novembre après midi, la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne vous invite à découvrir l’EARL GUENAT près de Châteauvillain. Dominique GUENAT ouvre les portes de son installation de séchage solaire de fourrage en grange, à l’heure où l’autonomie des exploitations est au cœur des préoccupations.

« Passer du maïs à …  l’herbe, grâce au séchage solaire »

Quand sécurité et qualité du fourrage se conjuguent avec faible impact environnemental, c’est la combinaison gagnante pour l’éleveur. Dominique GUENAT à Châteauvillain a fait le choix du séchage en grange en 2012 et ne regrette rien. Son installation, qui a bénéficié d’une aide du Conseil Régional et de l’ADEME, est raisonnée à l’échelle du système d’exploitation dans son ensemble et aussi en fonction de son confort de travail. Le samedi 08 novembre, une visite est organisée par la Chambre d’Agriculture et M. GUENAT pour permettre à chacun de s’informer sur ce type de technique : comment fonctionne l’installation ? Quels bénéfices sur les fourrages ? Quel impact sur la qualité, la conduite des travaux de fenaison, etc. ? . Mais aussi, comment intégrer cette installation dans le système d’exploitation ? Quelle conduite du troupeau, etc. ? Autant de questions pour lesquelles l’éleveur et les techniciens de la Chambre d’Agriculture apporteront des éclairages.

A l’heure des grands débats sur la transition énergétique le monde de l’élevage montre qu’il peut proposer des solutions innovantes et performantes qui allient l’efficacité  technico économique à la durabilité.

« Passer du maïs à …  l’herbe, grâce au séchage solaire »

L’énergie solaire au service du troupeau

Plus que jamais aujourd’hui, les exploitations laitières sont en mutation avec l’objectif partagé de conjuguer productivité et autonomie alimentaire. Le fourrage, base de l’alimentation du troupeau est au centre des préoccupations, quand il faut assurer la quantité et optimiser la qualité.

« Passer du maïs à …  l’herbe, grâce au séchage solaire »

Sechage en grange : du nouveau sous le soleil ?

L’énergie du soleil est déjà bien entendu à la base de la production des fourrages et du séchage du foin dans la conduite classique de l’herbe. Mais il est possible d’aller encore plus loin en mobilisant cette énergie d’avantage pour optimiser les fourrages. Le séchage du foin en vrac est une technologie ancienne qui a connue depuis le début des années 2000 dans l’ouest de la France un renouveau fondamental : le remplacement des combustibles pétrolier par un capteur solaire pour réchauffer l’air de séchage.

Le principe est  simple : une fauche normale, un fanage réduit, une récolte en vrac et un séchage complémentaire en bâtiment. C’est lors de cette dernière étape que le dispositif  de récupération  de l’énergie solaire entre en jeu.

A LIRE DANS NOTRE NUMÉRO

Vous pouvez lire le reste de l'article dans notre numéro de cette semaine en page 06.

www.avenir52.com

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier