Petits fruits rouges en direct du champ

CA 63 BOISSIER/OULION

Petits fruits rouges en direct du champ
Matthieu Peltier a 2 ha de petits fruits de plein champ, 8 ha de céréales, 6 ha d’herbe, et 3 vaches de race Highland Cattle à Puy-Guillaume

Matthieu Peltier après avoir été agriculteur en Indre et Loire, s’est installé à Puy-Guillaume en Dore-Bois-Noirs, pour produire en plein champ des petits fruits rouges.

Venez- faire votre marché

Petits fruits rouges en direct du champ

Rendez-vous dimanche 7 juillet à la ferme de la « La Cueillette des Piottes » à Puy-Guillaume, de 10 h à 19 h pour un marché de pays, animé par des producteurs et d’artisans locaux.

Renseignements : roxanedregheon@orange.fr

Une cave aménagée avec porte frigorifique

S'installer dans le Puy-de-Dôme

Matthieu Peltier a racheté une ferme laissée à l’abandon pendant 2 ans à Puy-Guillaume, via la SAFER qui l’a averti de cette mise sur le marché.

Il a monté son projet avec Fernand Oulion conseiller d’entreprise à la Chambre d'agriculture/Pra Dore-Bois-Noirs, et obtenu la DJA. Ce jeune agriculteur (32 ans), s’est installé en individuel le 1er novembre 20011, pour produire des petits fruits rouges : fraises, framboises, cassis, groseilles grappe et à maquereau, mûres. Des cultures de plein champ, sur des parcelles drainées et irriguées.

Un atelier pour fabriquer sirops et confitures, et les conditionner

La volonté de réussir

« Je connaissais ces productions, pour les avoir déjà menées en Indre-et-Loire. »

Avec beaucoup d’huile de coude, « j’ai tout fait par moi-même », et les conseils du technicien de l’entreprise qui lui vend les plants, il a drainé, installé une irrigation, planté, fait pousser, dans un champ de 2 ha. « Aujourd’hui je suis dans les clous du projet, avec même une récolte en léger excédent par rapport à ce qui avait été prévu avec Fernand. Et j’espère bien, on commence juste, que la cueillette à la ferme va bien marcher.»

Les mûres ce sera pour septembre, si le temps se révèle clément

Pour les fraises, « La Cueillette des Piottes » embauche des saisonniers (des personnes en recherche d’emploi notamment), qui cueillent des fruits mûrs, mais pas trop et sans défaut, au rythme de 8 kg par heure minimum. « Je regarde toutes les barquettes, afin de proposer un produit de qualité. » La production est conservée à 12-15° dans une cave enterrée, munie d’une porte isotherme.

Matthieu transforme dans son laboratoire spécialement aménagé, les fruits qui ne passent pas le filtre de la vente en frais. Ils sont congelés dans un frigo répondant aux normes exigées par la législation, en attendant d’être cuits dans un chaudron en cuivre, et transformés en pâtes de fruit, sirops, coulis, confitures et gelées, conditionnés à la ferme, vendus sur place et sur les marchés.

Un véhicule aménagé aux normes, et qui se voit de loin !

Une promotion originale

Sa famille (ses parents élèvent des chèvres en Touraine, sa compagne dirige une pension pour chevaux), et ses amis, outre les coups de main qu’ils lui apportent, lui font, raconte-il en riant, des cadeaux très utiles pour son anniversaire. Ainsi il dispose d’une camionnette de pompier, recyclée pour le transport des productions, avec laquelle il assure les livraisons, ainsi que les marchés. « Et on la voit de loin ! »

La vache Highland Cattle, également reçue en cadeau, broute à présent en compagnie d’une génisse et d’un bœuf de même race. L’avantage ? Ils attirent l’œil grâce à leur aspect peu commun dans nos régions (de longs poils), des passants et des touristes. « Ils s’arrêtent, et du coup traversent la route pour voir juste en face les plantations de petit fruits. Et se disent : pourquoi ne pas en cueillir ?

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires