Philippines : Première détection d'un virus Ebola-Reston chez des porcs

La FAO a fait état mardi de la découverte pour la première fois au monde du virus Ebola-Reston chez des porcs, aux Philippines, et a annoncé l'envoi d'une équipe d'experts à la demande de Manille.

Le virus a été isolé à la suite de recherches de laboratoire déclenchées par une hausse de la mortalité porcine dans des élevages en 2007 et 2008, rappelle l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
Des analyses de laboratoires internationaux ont confirmé fin octobre que les porcs étaient infectés à la fois par « une souche très virulente du syndrome dysgénésique et respiratoire du porc + SDRP + et par le virus Ebola-Reston ».
Même si la co-infection chez les porcins n'a rien d'inhabituel, « c'est la première fois au monde qu'un tel virus est isolé chez les porcs », souligne la FAO.
Ce n'est cependant pas la première fois que ce virus est décelé aux Philippines puisqu'il a été identifié chez des singes au cours d'épidémies qui ont éclaté en 1989-1990, 1992 et 1996, précise la FAO, rappelant que le virus Ebola a cinq souches distinctes (Zaïre, Soudan, Côte d'Ivoire, Bundibugyo et Reston).

Elle précise que les souches Reston peuvent infecter l'homme, sans toutefois que des maladies graves ou des décès n'aient été signalés à ce jour, contrairement aux souches du Zaïre ou du Soudan.
Des tests effectués sur des personnes ayant manipulé des animaux qui auraient pu être infectés « se sont révélés négatifs », précise la FAO, ajoutant que des investigations supplémentaires sont en cours.
La mission d'experts FAO, OMS et OIE (Organisation mondiale de la santé
animale) va notamment travailler avec ses homologues philippins sur la source du virus, sa transmission afin de « donner des conseils appropriés de protection sanitaire ».

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier