Politique étrangère : Paris veut lutter contre la flambée des prix

SC

La France se mobilise sur les moyens de lutter contre la flambée des prix de denrées alimentaires de base (riz, blé, maïs...) à l'origine de nombreux troubles dans le monde en développement, notamment en Afrique.

Des « manifestations de la faim » se sont multipliées et risquent de se répéter dans certains pays en raison de hausses de prix sur les produits alimentaires essentiels de 30 à 40% en moyenne« , souligne le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner. »Toutes ces denrées sont maintenant tellement hors de prix que ces manifestations risquent de se répéter« , a-t-il déclaré à la presse, en relevant que le riz avait atteint ses prix les plus hauts depuis vingt ans.

M. Kouchner annonce qu'il va lancer une »task force« (groupe de
travail) sur la sécurité alimentaire, et que Paris va augmenter ses contributions au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies et aux Organisations non-gouvernementales actives dans ce domaine.

40 morts au Cameroun

Lors d'une réunion le 2 avril en Éthiopie, les ministres africains de l'Économie et des Finances ont averti de l'urgence de la situation, qui selon eux « présente une menace significative pour la croissance, la paix et la sécurité de l'Afrique ».

Des émeutes contre la vie chère ont fait 40 morts au Cameroun en février dernier, et des incidents similaires se sont produits en Côte d'Ivoire et en Mauritanie et en Égypte. De violentes manifestations ont également eu lieu au Sénégal et au Burkina Faso, où un mouvement de grève de deux jours contre la hausse des prix a commencé mardi.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier