Poules pondeuses en cages : Une majorité d'élevages pas encore conformes

Une majorité des élevages français de poules pondeuses en cages ne sont pas encore conformes aux nouvelles normes européennes de 2012 qui prévoient un espace plus important pour les animaux.




En 2008, « près d'un bâtiment sur dix » était conforme, ce qui représentait environ 13% de la population des poules pondeuses, relève Agreste Primeur, la revue statistique du ministère. Parmi ceux qui n'étaient pas encore aménagés en 2008, 42% des bâtiments devraient l'être d'ici 2011 mais aucune décision n'était prise pour les 58% restants, toujours selon l'enquête. « Entre 30 et 50% de bâtiments sont aujourd'hui aux normes », affirme pour sa part Francis Damay, président du Comité national pour la promotion de l'oeuf (CNPO), l'interprofession de la filière.

Si 10 à 20% des élevages risquent de renoncer à se mettre aux normes, et donc abandonner cette activité, « d'autres compenseront ces départs », selon M. Damay. D'autant que la consommation d'oeufs a augmenté de 6% en France en 2009 et qu'elle devrait suivre la même tendance en 2010.« Nous respecterons la réglementation européenne sinon la grande distribution ne pourra pas mettre en rayon des oeufs qui ne respecteraient pas les normes », a assuré M. Damay.

Les nouvelles normes européennes de bien-être animal vont imposer à partir de 2012 un espace minimal de 750 cm2 par poule au lieu de 550 cm2 actuellement. Une surface que les défenseurs des animaux comme l'association Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) juge insuffisante: « d'une feuille A4, la surface va augmenter de la taille d'une carte postale », fait remarquer Ghislain Zuccolo, son directeur.

Avec près de 12 milliards d'oeufs de consommation en 2008, la France est avec l'Allemagne en tête des pays producteurs européens. 80% des oeufs consommés proviennent des poules en cage, selon les statistiques officielles. L'importance des investissements explique en grande partie la lenteur de la mise aux normes. Selon M. Damay, ils se chiffrent à près d'un milliard d'euros, soit 25 euros par poule pondeuse.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

Gillou

25 euros d'investissement par poule c'est le chiffre d'affaire de la cage sur l'année....la marge pendant 10 ans...vaut mieux laisser les distributeurs gèrer la mise aux normes.

vincent

Qui va payer??? le consommateur bien sur...
Car s'il y a 80% de la consommation en oeuf de batterie c'est qu'il y a une raison et le contexte actuel ne va pas amméliorer cette tendance de plus la population augmentant faudra bien nourrir les humains c'est donc pas en diminuant les densités et en réduisant les surfaces cultivées qu'on trouvera des solutions!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier