Poules pondeuses : Un tout nouveau bâtiment poules pondeuses à Vendrennes

vendee agricole

Roselyne Phlipart vient d'investir dans un nouveau bâtiment d'une capacité de 14 000 poules pondeuses plein air. Tout a été conçu pour répondre aux normes bien-être.

C'est un des premiers bâtiments nouvelle génération pour les poules pondeuses plein air en Vendée. Poules qui seront toutes à leur aise : elles auront leurs nids, des perchoirs et surtout la liberté d'aller et venir et de ne pas être coincées dans une cage. Six hectares de parcours herbeux leur sont réservées.
Roselyne Philpart vient de faire construire un nouveau bâtiment répondant aux normes bien-être. Cette agricultrice de Vendrennes possède déjà deux bâtiments plein air pour une capacité de 7000 poules pondeuses. «Mes prêts arrivaient à échéance. Depuis dix ans, le marché de l'oeuf a toujours été porteur et m'a assuré un revenu régulier. J'ai fait le choix d'investir et d'augmenter ma production car le marché est loin d'être saturé, et le consommateur ne boude pas cette protéine. Avec le groupement je compte sur une marge de 6 € par poule» explique Roselyne. Elle a répondu favorablement à la demande de son groupement «les Eleveurs de Challans » qui cherche de nouveaux producteurs de poules pondeuses. Il en compte aujourd'hui seulement 5. Pour répondre à la demande de la grande distribution, le groupement va s'associer avec la Cavac pour, à terme, viser une production de 300 000 poules pondeuses.

Confort de travail

Le bâtiment d'une capacité de 14 000 poules est conçu selon le concept Roxell, un fabricant Belge, distribué par la société Serge Guesdon des Herbiers. C'est à l'intérieur du bâtiment type Louisiane avec lanterneau et ventilation dynamique de 1850 m2 que tout a été pensé pour le bien-être des poules et pour répondre aux exigences des normes européennes. Les nids, des pondoirs à un étage, sont fabriqués en bois contreplaqué et recouvert d'un support de base en acier galvanisé trempé. Les oeufs tombent sur un tapis qui les achemine automatiquement sur la chaîne de mise en alvéole. Les poules pondeuses ont des perchoirs à deux étages en tube galvanisé. Roselyne a aussi choisi d'innover dans le matériel de distribution de l'eau et de l'aliment. Elle a opté pour des chaînes d'assiettes de forme ovale et suspendues. Celles-ci prennent peu d'encombrement et chaque assiette permet d'alimenter 29 poules. Pour la distribution de l'eau, aux cloches rouges, elle a préféré des lignes d'abreuvoirs d'un entretien plus facile et qui limitent le gaspillage. Elles ne sont pas à démonter pendant le vide sanitaire, tout comme les assiettes.
Ce bâtiment inauguré mardi, avec les responsables du groupement des Éleveurs de Challans et de la Cavac, représente un investissement de 400 000 euros. Reste maintenant aux 15 000 poules à investir les lieux. Les poulettes de 17 semaines devraient arriver d'ici quinze jours et passer 68 semaines dans ce poulailler dernier cri.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier