Première étape dans la construction du Laboratoire d’Innovation Territorial pour les grandes cultures en Auvergne

Céréales Vallée

Première étape dans la construction  du Laboratoire d’Innovation Territorial pour les grandes cultures en Auvergne
Faire du territoire de Limagne Val d’Allier, une zone d’excellence agricole en grandes cultures

Le Laboratoire d’Innovation Territorial (LIT) pour les grandes cultures en Auvergne, projet pilote soutenu par le Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a vécu le 30 mai dernier à l’hôtel de Région une étape-clé dans sa construction. La Coopérative Limagrain, porteur du projet et le Pôle de compétitivité Céréales Vallée, animateur du LIT ont réuni à Clermont-Ferrand l’ensemble des acteurs du territoire concernés : agriculteurs, acteurs de la recherche, de la formation et du développement, entreprises et start-up, collectivités territoriales et associations citoyennes. Le LIT est un projet qui vise à faire du territoire de Limagne Val d’Allier, une zone d’excellence agricole en grandes cultures au cœur de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes.

En introduction de cette journée, le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, représenté par Emmanuel FERRAND, conseiller régional, a insisté sur le contexte favorable local et rappelé son soutien politique et financier à ce projet. Gilles PELURSON, Directeur régional de l’alimentation de l’agriculture et de la forêt Auvergne Rhône-Alpes a également confirmé le soutien de l’Etat au LIT et a insisté sur la diversité des défis à relever.

La matinée s’est poursuivie par une séquence d’information, permettant ainsi à l’ensemble des participants de découvrir le concept de « laboratoire vivant » et les contours du LIT. L’après-midi a ensuite été l’occasion de rendez-vous d’échange entre les participants et de discussions au cours desquelles chacun a pu exprimer sa vision, ses attentes ainsi que ses contributions potentielles au projet.

Ce « laboratoire vivant », vise à améliorer les performances économiques, environnementales et sociales des systèmes de grandes cultures en faisant du territoire Limagne Val d’Allier un véritable laboratoire d’innovation collaborative à ciel ouvert. Construit pour et avec les agriculteurs, il permettra la création de produits et de services mais aussi la production de connaissances scientifiques. Il sera également un vecteur pédagogique pour les acteurs de la formation.

Différents types d’outils seront mis en place sur le territoire dans un premier temps pour appuyer ce projet, notamment des plateformes expérimentales et une infrastructure pour la collecte de données à partir de capteurs de la qualité de l’air, du sol, de l’eau. Plusieurs thématiques prioritaires sont identifiées, parmi lesquelles la gestion de l’irrigation, la qualité des sols, l’utilisation optimisée des intrants, la robotique, le développement de nouvelles filières ou encore les conditions de travail des agriculteurs.

Afin de poursuivre les réflexions initiées lors de cette journée du 30 mai, des  groupes de travail opérationnels associant les acteurs souhaitant s’investir dans ce projet seront prochainement organisés.

« La Coopérative Limagrain s’engage dans la durée dans ce projet qui fera de la Limagne Val d’Allier un territoire d’excellence à l’avant-garde de l’agriculture. Ce projet pour et avec les agriculteurs permettra de positionner leur exploitation dans une triple performance : économique, environnementale et sociale. Il permettra de relever collectivement le défi de l’agriculture : produire plus et mieux tout en préservant les ressources. Le succès du LIT sera jugé sur la capacité à produire des solutions adaptées aux besoins des agriculteurs. »  a précisé Jean-Yves FOUCAULT, Président de la Coopérative Limagrain, porteur du projet.

 

Pour Bernard BEJAR, Directeur Général du Pôle de compétitivité Céréales Vallée, animateur et coordinateur du LIT : « Le succès de cette journée démontre que le Laboratoire d’Innovation Territorial pour les grandes cultures a toute sa légitimité en Limagne Val d’Allier. La taille de notre territoire, à la fois suffisamment compact pour consolider des indicateurs de façon pertinente et suffisamment étendu pour qu’une réelle dynamique prenne corps est un atout fort. D’autre part, la présence d’une combinaison unique de compétences complémentaires et reconnues en grandes cultures, et la cohabitation avec toutes les communautés citoyennes représentatives de la population sont une spécificité de notre territoire qui nous permettra de développer naturellement une approche d’innovation ouverte.»

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier