Prix de la viande, sécheresse... des agriculteurs exposent leurs problèmes à Hollande

Prix de la viande, sécheresse... des agriculteurs exposent leurs problèmes à Hollande

Le président de la République, François Hollande, s'est entretenu samedi à Brive-la-Gaillarde (Corrèze) avec une délégation d'agriculteurs, notamment sur le prix de la viande, de la " déprime" du monde agricole et des indemnisations de la sécheresse.

"Il a répondu qu'il regardait cela avec un oeil attentif mais il n'a pas apporté de réponse concrète sauf sur la conjoncture de la viande", a déclaré Tony Cornelissen, qui faisait partie de la délégation de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et des Jeunes agriculteurs (JA). "Le prix du lait remonte très légèrement, donc il espère qu'il y ait moins de vaches de réforme sur le marché et par voie de conséquence que le prix de la viande va remonter. Il a reconnu que la situation agricole était dans une situation très difficile", a ajouté ce membre de la FDSEA. Les agriculteurs ont réclamé des  indemnisations pour la sécheresse de 2015 et 2016. Ils ont aussi souhaité que les zones défavorisées, notamment 19 communes de Corrèze situées en zone montagne, ne soient plus exclues de la nouvelle cartographie.

Formation

Le président a ensuite rencontré des étudiants avant d'inaugurer un centre de formation de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) locale. "La formation, c'est ce qui va différencier dans la mondialisation les différentes économies", a déclaré François Hollande. "Pour avoir un territoire équilibré et dynamique, il faut avoir des entreprises, des services publics, notamment tournés vers les personnes âgées, des centres de formation, des infrastructures mais aussi il faut un Etat solide et solidaire", a poursuivi le président.

Dans la matinée, le chef de l'Etat avait assisté à Objat, aux obsèques de Gérard Bonnet, son successeur socialiste en 2012 à la tête du département de la Corrèze jusqu'en 2015, qu'il a qualifié d'"homme discret mais actif". Il a poursuivi sa visite -- la 26ème dans son département d'élection depuis 2012 -- par l'inauguration d'un Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à Marcillac-la-Croisille, avant une cérémonie de décorations à la préfecture de Tulle.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

valt120

Ah ce bon vieux François!! reste plus qu'à construire des stabulations pour accueillir les vieux, ça sera surement plus rentable que d'y mettre des vaches... Il n'y a pas à dire, mais un politicien ça ne vieillit pas comme le bon vin, ou du moins pas cette cuvée là!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier