Propriétaires ruraux : Rétablir la rentabilité du foncier agricole

SC

La Fédération nationale de la propriété rurale (FNPPR), qui rassemble plus de 4 millions de propriétaires, réclame la fin « de l'encadrement des prix » du foncier.

Les propriétaires ruraux profitent du débat sur le financement du Revenu de Solidarité Active (RSA) pour ouvrir le débat sur la rentabilité du foncier agricole. Leur fédération demande l'ouverture de négociations dans l'objectif de supprimer l'encadrement des prix et de mettre en place un nouveau mode de fixation de l'indice du fermage, «comme Nicolas Sarkozy s'y est engagé durant la campagne présidentielle », précise la FNPPR.

Le loyer des terres payé par les exploitants agricoles est un prix encadré et non pas un prix de marché. Ce « prix politique » est « totalement déconnecté de la réalité économique et notoirement sous évalué », fait valoir la fédération.

A propos du RSA, la Fédération estime que la taxe de 1,1% sur les revenus du capital (y compris le foncier) prévue pour le financer ferait passer le montant des prélèvements sociaux sur les revenus du foncier de 11% à 12,1%.
Selon elle, la rémunération du foncier agricole, encadrée par des arrêtés préfectoraux, ne progresse que très faiblement, ou même régresse dans certains départements ruraux.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires