Protection des abeilles : Vers une interdiction des épandages de pesticides de jour ?

d'après AFP

Protection des abeilles : Vers une interdiction des épandages de pesticides de jour ?

Les épandages de produits phytosanitaires seraient bientôt interdits en journée, en période de floraison, si l’on en croit les dernières déclarations de Stéphane Le Foll, relevées par l’AFP.

Un arrêté inter-ministériel d'interdiction des épandages en journée serait en cours de rédaction et devrait être publié au Journal Officiel d'ici trois/quatre mois, a déclaré Stéphane Le Foll. Aujourd'hui, il est déjà interdit d'épandre le matin avec tous les produits chimiques comportant la mention "Abeilles" mais de nombreux agriculteurs obtiennent des dérogations. « Plus aucune dérogation ne sera admise dans le nouveau système », complète le ministère de l'Agriculture.

"Une étude qui a été rendue de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, ndlr) sur les épandages de pesticides conclut de manière claire que les abeilles sont sensibles à la lumière, il va falloir qu'on modifie les pratiques d'épandage vers des épandages le soir", a expliqué le ministre lors d'un point d'étape sur son plan (2013-2015) pour une apiculture durable.

Selon lui, l'Anses a conclu que "la luminosité est ce qui fait sortir les abeilles et tout ce qui est épandage du matin a des conséquences importantes" car il "laisse des traces de pesticides dans l'eau, dans la rosée" qui peuvent perturber les abeilles lors des périodes de floraison de printemps et de l'été.

"Il faut que chacun ait conscience qu'il faut faire des efforts" et "il s'agit d'assurer la production agricole, et en même temps d'assurer la pollinisation et la production de miel", a-t-il insisté.

Publié par d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 31

moissonneur

bon sens 35 renconte nous un peu ton exploitation et arreter de polluer l esprit des gens

bon sens 35

Je n'utilise plus aucun traitements depuis 20 ans. La fertilité de mes sols n'a jamais été aussi bonne, la productivité globale de l'exploitation a augmenté, j'ai créer de nombreux emplois. Je suis plus riche d'argent c'est sûr mais surtout de sens et d'échange. Se passer des traitements chimiques c'est évidement protéger les pollinisateur mais davantage vivre en coopération avec la nature. C'est un vrai plaisir et la nature sait nous le rendre. D'ici 10 ans tout ces produits seront interdit rien ne sert de braquer en permanence, je conseille plutôt à chacun de mes collègues d'oser retrouver le sens de la terre nourricière. Faites le pour les abeilles mais surtout faites le pour vous, pour l'avenir de vos enfants ...

bon sens 77

le matin de 6h00 à 9h00 l'hygrométrie est optimale pour traiter ce que je fait depuis 10 ans et ce qui m'a permis de réduire mes doses de plus de 50% et de passer en bas volume . Ne plus traiter de jour signifie traiter de 2h30 à 5h30 la nuit avec les risques en bord de village de ce faire tirer dessus pour tapage Nocturne???
Les grandes cultures ont bon dos l'arrêt de protection des semences n'a pas changé la donne alors on, trouve autre chose.
Je n'applique presque plus d'insecticide sur les colzas mes en cas de forte attaque il faut pouvoir réagir.
*Alors c'est encore la France qui se lève Tôt qui va prendre pour les écolo bobo el le carriériste politique le foll fils spirituel de Barnier.
Monsieur Lemaire AU secours ils sont devenu fou.

bisounours

@grim: La France est le premier utilisateur de "miammiamticide" d’Europe,loin devant les autres!
-Soit nous continuons,en aveugle,car nous sommes seul à avoir raison.
-Soit nous nous posons quelques questions: Comment ne pas conserver ce triste maillot jaune(nous qui faisons de la "qualité",mieux que les autres,..)
Il doit bien y avoir quelques pistes?

yp42

@redites , en floraison : fongicide et/ou insecticide... il n'y a pas que les céréales qui sont en floraison, il y a les vignes, arbres fruitier, les légumes etc... pas un effort énorme? un effort supplémentaire !

@osier277 je ne l'ai pas choisi par hasard. je suis polyculteur-éleveur (allaitantes) en zone plaine, en ZVN, en zone natura2000 ... je fais des efforts en étant engagé en MAE. résultat : suppression PHAE, non éligible pour les futurs MAE-C, baisse des subventions (PSBM, primes abattage ont augmenté les DPU), toujours pas de chiffres pour les PMTVA... donc le ras le bol est là, pour beaucoup d'exploitations de mon secteur...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier