Protection phytosanitaire : Six traitements sur blé en moyenne

SC d'après Agreste Primeur

Six traitements phytosanitaires sont appliqués en moyenne sur le blé tendre en 2006 en France. En 5 ans, on constate une réduction des doses et davantage de mélanges qu'en 2001.

En 2006, le blé tendre a reçu en moyenne trois produits fongicides, deux herbicides, un raccourcisseur de paille et marginalement quelques traitements insecticides, révèle le service statistique du ministère de l'Agriculture dans son enquête sur les pratiques culturales 2006. S'y ajoute un traitement systématique des semences.

Le nombre total de traitements évolue peu depuis 2001 et passe de 6,8 à 6,3. Mais la réduction des doses déjà constatée de 1994 à 2001 se poursuit. C'est le cas notamment des fongicides. Les modalités de traitement évoluent aussi. Les céréaliers traitent moins souvent et font davantage appel aux mélanges.

Le recours aux mélanges s'accentue pour les fongicides.

D'une moyenne de 2,4 passages pour les fongicides en 2001, ils se limitent à 2,1 en 2006 pour une situation climatique comparable. Ils épandaient 1,1 produit à chaque application en 2001 et en utilisent désormais 1,4 en 2006. L'essor des mélanges est particulièrement fort dans la moitié Nord de la France. Là où les phénomènes de résistance aux fongicides sont les plus fréquents.

D'importantes disparités régionales existent pour les fongicides. Elles proviennent des fortes inégalités en matière de pression parasitaire. Mais aussi des niveaux d'intensification de la culture. Les traitements les plus intenses sont ceux de la France septentrionale. On recense une moyenne supérieure à 1,8 dose homologuée en Nord - Pas-de-Calais, Picardie et en Basse-Normandie.

La carte des IFT* élevés est aussi celle des meilleurs rendements. De 75 à 82 quintaux de rendements moyens dans les régions au nord de la Seine, et une soixantaine en Midi-Pyrénées.


Moyenne des traitements fongicides sur blé tendre en 2006 (source Agreste)

Moyenne des traitements fongicides sur blé tendre en 2006 (source Agreste)

 

Des désherbants sur la quasi-totalité de la sole

Les agriculteurs apportent en moyenne 1,3 dose homologuée d'herbicides sur le blé tendre. Soit un niveau comparable à celui de 2001. La totalité des passages et désherbants restent constants : autour de 1,6 passage et de 2,3 désherbants.

Les insecticides interviennent peu dans la protection du blé tendre. Seulement le quart des superficies reçoit au moins un traitement. La proportion atteint 40% dans les systèmes les plus intensifs du Nord de la France, mais elle est inexistante en Aquitaine, Midi-Pyrénées et en Rhône-Alpes. La protection contre les insectes passe aussi par des semences enrobées avec un insecticide sur 22 % de la sole de blé.

Des anti-limaces sont appliqués sur plus de 25 % des surfaces de Lorraine, Bourgogne, Franche-Comté et de Midi-Pyrénées.


* L'indicateur de fréquence de traitement (IFT) comptabilise le nombre de doses homologuées appliquées par hectare pendant une campagne.

Source Agreste. Enquête sur les pratiques culturales 2006

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier