Protocole entre la France et l'Italie : Les bovins vaccinés pourront être exportés plus rapidement

SC

Michel Barnier annonce la signature d'un accord pour réduire le délai entre la deuxième injection du vaccin contre le sérotype 8 de la FCO et l'exportation des broutards français vers l'Italie.

Les bovins d'âge supérieur à 90 jours, provenant de zones réglementées vis à vis du sérotype 8 de la FCO et vaccinés avec le « BTV PUR ALSAP 8 » (laboratoire Mérial), pourront désormais être exportés vers l'Italie à partir de trente jours suivant la seconde injection. Il faut, pour cela, que le cycle vaccinal entier (deux injections à 30 jours d'intervalle) se soit déroulé pendant la période allant du 21 décembre 2007 au 30 avril 2008, considérée comme période d'inactivité vectorielle.

L'accord permet des échanges de bovins vaccinés en provenance de la grande majorité des départements de la zone réglementée vis-à-vis du sérotype 8, annonce le ministère. Certains départements du sud-ouest ont été cependant exclus en raison d'une reprise précoce de l'activité vectorielle et de la circulation virale. Il en est de même des départements réglementés vis-à-vis du sérotype 1 ou des deux sérotypes 1 et 8.

Les départements exclus de cet accord sont : Charente (16), Charente-Maritime (17), Dordogne (24), Landes (40), Gers (32), Gironde (33), Lot-et-Garonne (47), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65).

Les discussions se poursuivent avec l'Italie notamment sur l'amélioration des modalités des conditions d'échanges des jeunes animaux ainsi que pour celles concernant les animaux naturellement immunisés.

Source Ministère de l'Agriculture et de la Pêche

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier