Qualité : Camembert AOC : le lait cru reste obligatoire

SC

Le camembert AOC de Normandie doit rester fabriqué au lait cru, confirme l'Institut national de l'origine et de la qualité. Dans le nouveau cahier des charges, l'Inao a également décidé de réduire l'aire d'appellation de 50%.

L'institut réaffirme, dans un communiqué, les règles essentielles et spécifiques de la fabrication du Camembert de Normandie AOC : l'utilisation du lait cru reste obligatoire, mais aussi le moulage fractionné en cinq fois d'un lait caillé non brisé et l'emballage en boîte en bois. Autre décision : l'aire géographique de l'appellation est recentrée autour des bassins herbagers et bocagers. Elle sera réduite de 50%, à 1.678 communes contre 3.234 initialement.

Ces décisions interviennent dans le cadre d'une révision du cahier des charges de l'appellation d'origine protégée (AOP) Camembert de Normandie à l'issue d'une enquête de plusieurs années de l'Inao.

Réagissant à la décision de l'institut, le groupe français Lactalis, deuxième groupe laitier mondial, a de nouveau affirmé que le camembert au lait cru présentait « des risques spécifiques par rapport aux autres fromages ».

Les appellations d'origine protégées sont nées d'une réglementation européenne de 1992 qui vise à protéger toutes les AOC au niveau de l'Union europénne. Toutes les AOC fromagères françaises sont aussi des AOP.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier