Raisonner « Prix d'équilibre »

M.A. MERELLE - Ingénieur Chargée d'Etudes

La notion de prix d'équilibre, encore appelé prix de seuil, trouve aujourd'hui tout son intérêt dans un contexte de grandes fluctuations des marchés de produits agricoles et des matières première. Il est important que chaque producteur céréalier connaisse son prix d'équilibre avant la commercialisation.

Le prix d'équilibre est le prix de vente minimum qui vous permettra de couvrir vos charges de production (opérationnelles et structurelles), vos annuités et la rémunération de votre travail. C'est un indicateur précieux, qui sera déterminant lors du choix d'un contrat de vente.

Prenons l'exemple de Monsieur N. qui exploite 136 ha dans le Lauragais dont 64 ha de blé dur et 63 ha de tournesol. Il sollicite son conseiller pour calculer ensemble les prix d'équilibre de ses deux principales productions. Dans un premier temps, ils quantifient les besoins structurels de l'exploitation à partir des résultats comptables de l'année précédente, qu'ils corrigent des variations de la campagne en cours.

Calcul des besoins structurels

Le total s'élève à 98 450 €, duquel il faudra déduire le montant des DPU pour 39 000 € et les produits annexes pour 6100 €. Il s'agit de ristournes de coopératives et de quelques travaux d'entreprise. La marge brute à réaliser pour couvrir ces besoins structurels est de 53 450 €, soit 421 € par ha en production.

 

Détermination du prix d'équilibre par culture

Notre conseil

Une variation de 10% en plus ou en moins du rendement fait varier l'intervalle de prix de seuil de 191 à 233 € pour le blé dur et de 246 à 300 € pour le tournesol. On voit aussi que pour une culture telle que le tournesol, les marges de manoeuvre sont plus faibles que pour un blé dur car le prix de seuil est proche des prix de marché.

Chez Monsieur N., ces prix de seuil sont assez bas du fait que les coûts de mécanisation sont très maîtrisés et l'exploitation peu endettée. Ce ne sera pas nécessairement le cas dans une exploitation voisine qui aura beaucoup investi récemment. D'où l'intérêt que chaque exploitant calcule ses prix d'équilibre et puisse dans un second temps se comparer aux références de groupe.

 

Cet outil simple à utiliser, est le point de départ pour mieux anticiper son positionnement sur les marchés.

 

Source CER FRANCE HAUTE-GARONNE

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier