Réglementation : Cueillette des champignons : ce qu'il faut savoir

Fédération Nationale des Syndicats de Forestiers Privés

Réglementation : Cueillette des champignons : ce qu'il faut savoir

C'est une coutume d'aller aux champignons en cette saison mais avant de partir panier sous le bras, il faut connaître quelques principes.

« La forêt appartient à tout le monde ! » Vrai ou faux ?

Faux
Le promeneur en forêt ne doit pas oublier qu'en tout endroit de la forêt, il y a un propriétaire, privé ou public. Quand on se promène en forêt, on se promène donc chez quelqu'un ! Le promeneur ne doit donc pas faire comme s'il était chez lui et il doit respecter les lieux.

En France, les trois quarts des forêts appartiennent à des particuliers, les autres appartiennent à l'État ou aux collectivités territoriales et sont gérées par l'Office national des forêts.

« J'ai le droit de ramasser autant de champignons que je veux ! » Vrai ou faux ?

Faux
Contrairement à l'idée reçue, les champignons n'appartiennent pas à tout le monde ! Ils appartiennent au propriétaire de la forêt, du bois ou de la garrigue où ils se trouvent. Ceci est valable que la forêt soit privée ou publique et qu'elle soit interdite d'accès par un panneau ou non.

En principe, il faudrait avant toute cueillette solliciter l'autorisation du propriétaire. Tout ramassage non autorisé de champignons en forêt – publique ou privée- est puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros. Lorsque le volume extrait est supérieur à 5 litres, l'amende peut aller jusqu'à 750 euros (c. forestier, art. R.331-2). L'absence de clôture de même que l'absence de panneau « interdiction d'entrée » ou « cueillette de champignons interdite » ne tempère pas le caractère sacré de la propriété privée.

Le ramassage pour consommation personnelle est souvent toléré en forêt publique et en forêt privée, mais lorsque les visiteurs sont trop nombreux ou peu respectueux, le propriétaire décide parfois d'interdire les visites ou d'instaurer un permis de récolte, afin de préserver la forêt. C'est son droit. Renseignez-vous et respectez sa décision !


Réglementation préfectorale

La cueillette des champignons peut être réglementée par arrêté préfectoral. Ce dernier va préciser l'étendue du territoire de cueillette concerné, la liste des champignons concernés, la période d'application de la restriction ou de l'interdiction (dates et horaires), la quantité maximale à ramasser.

Ces arrêtés sont affichés dans chacune des communes concernées et publiés dans deux journaux régionaux ou locaux diffusés dans tout le département. Les ramasseurs doivent donc vérifier en mairie du lieu de ramassage, ou à la Préfecture, l'existence éventuelle d'un tel arrêté.

Les 10 commandements de l'amateur de champignons !

- Il ramasse juste ce dont il a besoin pour sa consommation familiale.

- Il respecte les panneaux « propriété privée », « cueillette interdite » ou « cueillette réglementée ». Il demande l'autorisation au propriétaire même s'il n'y a pas de clôture ni de panneau d'interdiction.

- Il se garde de pénétrer dans les semis et plantations.

- Il cueille le champignon avec précaution. Il n'utilise pas de râteau, de pioche ou de crocs.

- Il se renseigne précisément sur les champignons comestibles ou dangereux et il vérifie auprès d'un pharmacien s'il a le moindre doute !

- Il ne détruit pas les champignons dangereux ni ceux qu'il ne connaît pas. Il faut préserver la biodiversité de la forêt.

- Il gare son véhicule à l'entrée de la forêt, choisit un stationnement qui ne gêne pas les activités forestières ou agricoles et respecte les routes fermées.

- il respecte les lieux, les animaux, les clôtures et la flore.

- Il ne laisse aucun détritus en forêt. Il ne fait pas de feu.

- il cueille avec parcimonie, il faut que les champignons puissent
repousser ! Ramasser les champignons avec soin et sans excès, c'est préserver la récolte de demain !

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires