[Reportage] Domaine du Banchet (42) : la vente directe, avant la vente par quartier de l’exploitation ?

Raphaël LECOCQ

A Bussy-Albieux, dans la plaine du Forez, au cœur du département de la Loire, le Domaine du Banchet est une exploitation un peu atypique de par la diversité de ses productions (charolais, volailles, foie gras) et le poids de la vente directe (50 %).

Une exploitation connectée à ses clients et à la société, résiliente aux aléas, limite insolente de réussite (moyennant 40 ans d’investissement en travail et en capital), créatrice de valeur ajoutée et d’emploi, deux salariés n’étant pas de trop pour compléter la tâche des deux associés du Gaec, à savoir Gilles Javelle, 59 ans, et Philipe Carteron, 54 ans. Problème : l’âge des capitaines et l’absence de filiation. Impossible, depuis des années maintenant, de trouver un ou deux repreneurs pour transmettre l’exploitation et le savoir-faire. Un crève-cœur qui pourrait s’achever par le démantèlement de l’exploitation et la vente par quartiers. Une découpe à laquelle les éleveurs ne se résignent pas. Mais le temps presse.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires