Revenu des agriculteurs : Toutes les régions dans le rouge, sauf la Basse-Normandie

SC d'après Agreste Primeur

L'ensemble des régions s'inscrivent à la baisse sauf... la Basse Normandie, en raison du poids de la production laitière.

Dans les régions spécialisées en grandes cultures, la baisse est de 29% en Île-de-France, de 21% en Picardie et de 18 % en région Centre. Elle est moindre pour la région Nord - Pas-de-Calais (-5 %), spécialisée dans la culture des betteraves et des pommes de terre qui bénéficient en 2008 de prix en hausse après une forte baisse l'année précédente.

- 61% en Languedoc-Roussillon

En Languedoc-Roussillon, la réduction du vignoble dédié aux vins de table entraîne celle de la production. Dans cette région, le revenu des agriculteurs baisse de 61 % pour rejoindre le niveau historiquement bas atteint en 2005. Celui de l'Aquitaine recule également de 57 % et se situe à son plus bas niveau depuis le début des années 1990.

L'Alsace ne fait guère mieux avec - 33 % et la région Champagne-Ardenne limite les dégâts avec - 9 %. Ces baisses se retrouvent dans les principales régions productrices de vin : - 14 % en Provence-Alpes-Côte d'Azur, - 32 % en Rhône-Alpes…



+ 3 % en Basse-Normandie, -3% en Bretagne

Dans les départements laitiers, la chute est moins prononcée. Le revenu augmente même de 3 % en Basse-Normandie. En Haute-Normandie, celui de la Seine-Maritime, département laitier, progresse de 4 %. Celui de l'Eure, plus céréalier, fléchit de 8 %. En Bretagne, le revenu très dégradé en 2007, se replie encore légèrement (- 3 %).

En Franche-Comté, où la hausse du prix du lait a été moindre que la moyenne, la baisse de 14 % du revenu traduit le net recul de l'élevage bovin viande et de la viticulture d'appellation. En Lorraine, le revenu est en retrait de 21 % du fait des grandes cultures et de l'élevage bovin viande. La Bourgogne, qui associe élevage bovin, grandes cultures et viticulture, affiche un revenu en repli de 22 %.

Les zones d'élevage extensif du Massif Central souffrent également de la mauvaise conjoncture. Leur revenu recule fortement : -31% en Auvergne, -36% en Limousin.

Malgré une conjoncture plus favorable pour les élevages avicoles, la région Pays de la Loire qui pratique aussi l'élevage bovin, affiche un revenu en baisse de 12 %.

Evolution du revenu net d'entreprise agricole par actif non salarié (source Agreste)

Evolution du revenu net d'entreprise agricole par actif non salarié (source Agreste)

 

Source Agreste Primeur juillet 2009

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier