Semences : L'irradiation pour augmenter les rendements

SC

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) plaide pour un recours accru à l'irradiation des semences agricoles pour améliorer les rendements.

« L'AIEA appelle instamment à une réactivation des technologies nucléaires de production agricole comme moyen de lutter contre la faim dans le monde », a déclaré son directeur général, Mohamed ElBaradei.

Développée dans les années 1920, cette technique consiste à faire muter par radioactivité les gènes de certaines plantes pour leur conférer des propriétés leur permettant de mieux résister à des conditions climatiques défavorables, aux maladies ou aux insectes et donc à augmenter les rendements.

Contrairement aux OGM, la technique de l'irradiation de semences ou de cultures de tissus végétaux, appelée « mutation induite », n'introduit pas d'éléments génétiques exogènes. Selon l'AIEA, cette technique est « sûre, avérée et rentable » et s'impose face à la hausse de la demande alimentaire mondiale. « Il ne reste aucune radiation résiduelle dans une plante à la suite d'une mutation induite », assure Pierre Lagoda, responsable d'un projet commun AIEA-FAO. « Nous nous bornons à imiter la nature. »

A ce jour, selon l'AIEA, l'irradiation de semences aurait permis la mise au point de plus de 3.000 variétés mutantes de 170 espèces de plantes, dont un orge qui peut pousser à 5.000 mètres d'altitude et un riz qui réussit à monter sur un sol salin. Créée en 1957, l'AIEA a pour mission de promouvoir l'usage pacifique de l'énergie et des technologies nucléaires.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires