Sénat : « Les dangers et risques des pesticides sont sous-évalués »

S C

Sénat : « Les dangers et risques des pesticides sont sous-évalués »

Dans un rapport, des sénateurs dénoncent les risques sanitaires liés à l’utilisation des pesticides et estiment que «les protections des utilisateurs ne sont pas à la hauteur des dangers et des risques».

La mission d’information sur «les pesticides et leur impact sur la santé» du Sénat, présidée par Sophie Primas (UMP-Yvelines), a présenté à la presse son rapport et ses recommandations. Premier constat : « les dangers et les risques des pesticides pour la santé (des utilisateurs. Ndlr) sont sous-évalués », précise le rapporteur, Nicole Bonnefoy (SOC-Charente).

Le rapport met en exergue le manque de suivi des produits après leur mise sur le marché et «la prise en compte insuffisante des effets des perturbateurs endocriniens».  «Les protections contre les pesticides ne sont pas à la hauteur des dangers et des risques», écrit la Commission qui relève que la peau "est quantitativement l'organe le plus contaminé". La Commission met également en cause «les pratiques industrielles, agricoles et commerciales actuelles» qui, selon elle, « n’intègrent pas toujours suffisamment la préoccupation de l'innocuité pour la santé du recours aux pesticides ».

Interdire la vente aux particuliers

Un constat inquiétant qui amène le Sénat à faire une centaine de recommandations qui devraient faire l'objet d'un débat en séance plénière en janvier 2013. Les collectivités territoriales sont notamment invitées à ne plus utiliser de pesticides d'ici à 5 ans, tandis que la vente de ces produits aux particuliers devrait être interdite "à terme".

Parmi les autres mesures figurent le renforcement du contrôle des nouvelles substances, ou encore le classement d'un produit comme cancérogène dès la reconnaissance de cet effet chez l'animal. Le rapport propose également des améliorations du conditionnement des pesticides (bidon, bouchon, étiquetage…) et, sur le terrain, « la tenue d’un registre d'exposition professionnelle aux pesticides dans les usines de fabrication et dans les exploitations agricoles ».

Les industriels régissent

Après avoir pris connaissance de ce rapport, l’UIPP (Union des industries de la protection des plantes) assure  que « la plupart des propositions de la Commission sont déjà intégrées dans les démarches initiées et mises en œuvre par l’UIPP ou répondent aux objectifs qualitatifs des actions du plan Ecophyto 2018 ».

L’UIPP interpelle par ailleurs les pouvoirs publics sur le «le manque de transparence et d’échanges, l’utilisation d’effets d’annonces qui ne font», selon eux, «que renforcer la peur dans l’esprit des consommateurs et la stigmatisation des acteurs de la filière ». L’ensemble de l’industrie de la protection des plantes demande davantage de cohérence et de lisibilité dans les actions menées.

Adopté à l'unanimité par les 27 sénateurs de la mission, ce rapport de 348 pages est le fruit d’une enquête de 6 mois  pendant laquelle la  Commission a entendu plus de 200 personnes. La mission a limité son champ d'investigation à l'impact des pesticides sur la santé de leurs fabricants et de leurs utilisateurs (agriculteurs, épandeurs professionnels, personnels des sites de stockage,...), des familles de ces personnes et des riverains de ces activités.

Lire le rapport complet

Sur le même sujet

Commentaires 14

yanenamare

Damien36
D'ou vient cette info.Pas de la MSA. L'enorme etude agrican validé par la MSA dit que les agriculteur ont une espérance de vie supérieur en moyenne que le reste de la population active.(surtout il est vrai du aux fait qu'il sont moins fumeur et plus actif (physiquement))
Meme resultat pour l'etude americaine...

gaffal

Il ne faut pas oublier de bannir les médicaments
ils peuvent etre trés dangeureux...

Pfffl'europ

Vous vous écarter du sujet! Même si personnellement je suis assez d'accord avec @zetetic.
Tous les paysans ne mette pas de pesticide ou d'herbicide! Perso j'en est jamais utilisé de ma vie, est loin de moi l'idée d’être bio!

damien36

pour répondre à zetetic: les agri sont la seule profession où les nouvelles générations ont une espérance de vie moins élevée que leurs parents, ça laisse à réfléchir... (source: msa)

gigi45

Et la farine de sarrasin bio contaminée par des graines de datura. 18 personnes intoxiquées dans le Var et les bouches du Rhone. Personne n'en parle!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier