SIA : « l’agriculture française est en mouvement » (S. Le Foll)

Anne Sophie LESAGE

SIA : « l’agriculture française est en mouvement » (S. Le Foll)

Du 21 février au 1er mars prochain, la 52ème édition du Salon International de l’agriculture prendra d’assaut le parc des expositions de Paris pour 10 jours. Thème inchangé pour 2015 : « l’agriculture en mouvement ».

« Ce n’est pas un manque d’imagination » se défend Jean-Luc Poulain, président du SIA, le thème reste inchangé car, d’après lui, « il n’a pas suffi d’une année pour faire le tour de la question de “ l’agriculture en mouvement.“ » Pour Stéphane Le Foll aussi ce thème est toujours d’actualité « cette année encore il faut le souligner, l’agriculture française est en mouvement. Manger mieux, en qualité et en quantité, innover pour à la fois produire et préserver les ressources naturelles : une agriculture utile à la planète, c’est cela l’agriculture en mouvement ! »

Alors que Paris accueille en fin d'année la conférence des Nations unies sur le climat, Stéphane Le Foll a rappelé que « 2015 sera une année d’engagement majeur contre le réchauffement climatique » avant d’ajouter « toutes les innovations agricoles participent à la lutte contre le réchauffement climatique. »

Cette année, l’agriculture en mouvement sera illustrée au travers de trois chapitres : nourrir en quantité et en qualité les populations ; préserver notre environnement et le prendre en charge ; innover pour inventer et construire l’agriculture de demain.

Des animaux d’élevage du monde

Réouverture du pavillon 1 dans lequel, vaches, veaux, taureaux, chèvres, moutons et porcs, retrouveront leur emplacement historique, après une année de travaux.

Grande nouveauté, le SIA ouvre ses portes aux animaux d’élevage du monde ; autruches, lamas, bœufs des Highlands écossais … ont désormais leur place dans les allées du salon préféré des français. Mais les incontournables restent présents comme “l’Odyssée végétale“ pour faire découvrir au public la filière et les métiers qui y sont associés, ainsi que “la carte de France“ et des Dom Tom qui met en avant les produits régionaux.

Pour sa 52ème édition, le Salon prend un nouveau rythme pour être à l’écoute des animaux, des personnes qui y travaillent et des visiteurs : la nocturne est remplacée par deux journées plus longues ; fermeture à 20h les mercredi et jeudi.

 

Sur le même sujet

Commentaires 8

MonCom

Parler de nos métiers ? mais on ne fait que çà autour de nous mais çà n'intéresse personne ! Famille et amis eux parlent déjà de leurs futures vacances, leur nouvelle voiture, etc... mais pour ce qui est de la nourriture, ils veulent payer leurs produits le moins possible, les trouver de la meilleure qualité possible, sans se préoccuper des conditions de production (temps passés par l'éleveur ou le maraîcher, prix de revient, météo,...) ils ne voient que les gros tracteurs et les primes ! Gestion et compta, chute des cours, paperasses, ils ne s'imaginent même pas ! Et encore faudrait-il avoir beaucoup de temps (ou des aides familiaux) pour aller expliquer tout çà au Salon... Bon courage ;)

Ricodu28

Je ne pense pas que boycotter le salon soit d'un quelconque interet par contre il faudrait profiter de cette vitrine pour sensibiliser gentiment cet afflux de population au sort qui est le nôtre. On explique les volailles de l'oeuf à la poule, le yaourtt du pis au pot, pourquoi on sait parler de nos produits mais pas de nos métiers?

CLOCHE215

et toujours pas de stand ou l'on parle de revenu du travail de l'agriculteur!!

@bouillon

mais pourquoi les consommateurs, les politiques se priveraient de bon serfs pret a travailler 50 a 90h semaines avec quasiment pas de remuneration , avec des investissements colossaux sur le dos , des responsabilités , l'epee de damocles des controles? pourquoi?
et ce qui donne raison aux politiques les paysans ne disent rien
pourquoi parce que prostitué par leur syndicat aux industriels etc...

rob57

Oui, en mouvement , droit dans le mur ! On passera bientôt plus de temps au bureau qu'avec le troupeau ou dans les champs ! Quelle honte ! Les politiciens en 40 ans ont réussi à couler notre pays tous en n'oubliant pas de s'enrichir ...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier