Sivens: le tribunal ordonne l'expulsion de "La Métairie Neuve"

Sivens: le tribunal ordonne l'expulsion de "La Métairie Neuve"

Le tribunal d'instance d'Albi a ordonné lundi l'expulsion des habitants de "La Métairie Neuve", propriété du Conseil général du Tarn occupée par des zadistes sur le site du projet contesté de retenue d'eau à Sivens (Tarn).

Le Conseil général du Tarn avait porté plainte en référé début février et demandait l'expulsion du zadiste considéré comme le principal occupant de "La Métairie Neuve", et qui se fait appeler du nom de code de Camille comme tous les autres zadistes. Le corps de ferme, situé sur la "Zone à défendre" (Zad), sert notamment de dortoir aux zadistes. Le tribunal a par ailleurs rejeté "l'ensemble des demandes de délais ou de sursis" présentées par le zadiste et précisé que l'ordonnance serait valable pour une durée de six mois. "Pour nous ça ne change rien", a toutefois indiqué Camille. "Seule la préfecture peut nous expulser. Or le préfet est favorable au dialogue, comme nous", a-t-il ajouté.  

Les riverains victime des zadistes

La ministre de l'Écologie Ségolène Royal avait récemment indiqué que l'expulsion n'interviendrait pas avant la décision du Conseil général le 6 mars sur l'avenir du projet de retenue d'eau. Ce délai a été confirmé par le préfet du Tarn, Thierry Gentilhomme, lors d'une réunion d'apaisement avec les zadistes, début février. La semaine dernière, le tribunal d'instance d'Albi avait ordonné l'expulsion d'une partie des zadistes occupant depuis octobre 2013 des parcelles sur le site de Sivens. Les "riverains" de la Zad, comme se surnomment les habitants se disant "victimes" de l'occupation, exigent cependant que les zadistes soient immédiatement expulsés. La cinquantaine de zadistes encore présents sur l'ensemble du site de Sivens ont promis, après leur rencontre avec M. Gentilhomme, de "laisser les parcelles libres d'accès aux riverains pour une utilisation agricole". Le conflit entre zadistes et probarrage a récemment atteint un stade "dangereux", selon les occupants et les riverains : les deux camps se plaignent d'agressions physiques et verbales.

Le chantier avait été suspendu après la mort le 26 octobre de Rémi Fraisse, tué dans l'explosion d'une grenade offensive lancée par un gendarme. Mme Royal a enterré le projet initial de retenue d'eau le 16 janvier et proposé deux alternatives, en particulier une version allégée du projet le situant à 330 m en amont à Sivens. Cette solution a les préférences du président du Conseil général, le socialiste Thierry Carcenac.

Sur le même sujet

Commentaires 10

Mr tinca

+1 lachevrevache
Et encore +1 pour l'humour

jeanno

@new holland 63: c'est exactement ce que disaient certain agriculteur du Larzac quand ils on vu débarquer les hippies.......mais n'oubliez pas que c'est grasse à leur soutien que ces mêmes agris on pu garder leurs terres face à l'armée.....même la FNSEA avait fini par les lâcher.....à Notre Dame des Landes , c'est un peu la même histoire......

new holland 63

Du calme!j en ai une sorte prés de chez moi ça fait quoi de leur journée? boire,fumé,dormir par contre le mot travaillé ,ils connaissent pas.c sur les agriculteurs ont dégradés mais c est la seule de se faire écouter ,dommage d en arriver là!

lachevrevache

Donner de l'argent aux écolos!!! çavapaçavapa. On ne donne de l'argent qu'à ceux qui peuvent en rapporter encore plus, en leur faisant suer le burnous au maximum, c'est à dire les cultivateurs de céréales et de maÏs en particulier, en chimie bien entendu. Les bios ils rapportent à qui, puisqu'ils utilisent pas de produits chimiques? ils sont même pas foutus de polluer et de rendre les gens malades, pour leur faire bouffer des médocs, donc pas de rentrées d'argent de ce côté là non plus! Les écolos ils ne se soucient bénévolement que de l'intérêt général. Des inutiles, ils ont rien compris. s'rait temps qu'ça cesse! Tiens vous savez qu'à Sao Paulo, au Brésil, y'a plus d'eau au robinet, ni dans les barrages pour l'électricité? L'irrigation des cultures de soja... C'est la faute aux écolos brésiliens. Faut qu'je calme, faut qu'je calme

moissoneur

bravo new holland 63 de quoi tu parle mr tinca de quelle degradation de trois libellules qui devront se deplacer un lac avec des poissons des oiseaux ect ou es la degradation arreter de raconter n importe quoi et de suivre ses ecolos bobo qui n y conaissent rien

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier