Slovaquie : « Une Pac vraiment égalitaire pour chaque fermier européen »

Propos recueillis par Carole de Boyer d'Eguilles

Slovaquie : « Une Pac vraiment égalitaire pour chaque fermier européen »

Pém Bàlint, 33 ans, est installé au sud de la Slovaquie dans la région des plats pays près du Danube, à 100 km de Bratislava et de Budapest. Il cultive du soja, du maïs, des graines de pavot, des graines de phacélie et de l'orge.

J'ai fondé cette exploitation avec ma famille en 1997 sur 45 hectares de grandes cultures. Aujourd'hui, je cultive 204 hectares de soja, de maïs, de graines de pavot, de graines de phacélie et de l'orge. Mes grands-parents cultivaient déjà de la terre avant la collectivisation de 1948 par les communistes en Tchecoslovaquie. De nos jours, les exploitations familiales en Slovaquie représentent moins de 20 % des terres arables et des pâtures, les 80 % restants sont utilisés par les coopératives de travailleurs (sur le modèle socialiste) et des entreprises d'agribusiness (à personnalité morale).

Avant d'entrer dans l'UE en 2004, les agriculteurs slovaques attendaient de la Pac des conditions communes de marché, transparentes et une politique de subvention durable pour des investissements rentables. Maintenant, plus personne ne rêve, les prix sont volatiles pour les agriculteurs, et toujours trop élevés pour les consommateurs à travers toute l'Europe.

La Pac actuelle stabilise le revenu des agriculteurs ou des propriétaires terriens grâce aux paiements directs, mais ils varient d'un Etat membre à l'autre. Par exemple, les agriculteurs slovaques reçoivent 145€/hectare, soit plus de trois fois moins que les agriculteurs grecs. Les agri-entrepreneurs slovaques appellent à la mise en place d'une Pac vraiment égalitaire pour chaque fermier européen, sans distorsion de concurrence nationale.

Si c'est impossible, comment peut-on parler de marché commun ! La Pac doit être faite, pour chacun d'entre nous, paysans, citoyens de l'UE, avec une seule politique agricole et non des paiements nationaux et rémunérant les biens et les services publics rendus à la société.

Source Ja Mag

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires