Sommet de l'alimentation du 3 au 5 juin : Priorité aux pauvres et à l'agriculture

SC

Le prochain Sommet de l'alimentation de la FAO, à Rome, a pour objectif de relancer le processus de lutte contre la faim et la pauvreté tout en dopant la production agricole dans les pays en développement.

Dans un document préparé pour ce Sommet, la FAO exhorte la communauté internationale à prendre des mesures concrètes de toute urgence pour affronter la faim et la malnutrition, la flambée des prix alimentaires, la pénurie de ressources en terre et eau, le changement climatique, les besoins accrus en énergie et la croissance démographique.

La situation de nombreux marchés de denrées agricoles continue à être tendue en dépit d'accroissements sensibles de la production, indique la FAO, soulignant la faible probabilité de reconstitution des niveaux déprimés des stocks dans le proche avenir.

En guise de réponse à court terme, la Fao juge urgent de doper la production alimentaire locale. Les mesures nécessaires pourraient comporter la distribution de semences, de fourrages et d'autres intrants aux petits agriculteurs grâce à un système de bons ou de subventions. A cet égard, la FAO a lancé un appel pour 1,7 milliard de dollars pour approvisionner en semences, engrais et autres intrants les pays à faible revenu et à déficit vivrier.

22 pays seraient particulièrement vulnérables en raison de niveaux élevés de sous-alimentation chronique (plus de 30 %), conjugués à une forte dépendance des importations de céréales et de produits pétroliers. Des pays comme l'Érythrée, le Niger, les Comores, Haïti et le Liberia sont particulièrement touchés.

Source FAO

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier