Statistiques : Le recensement agricole démarre

SC

Le ministère a donné le top départ du recensement agricole 2010. Une opération importante, menée tous les 10 ans, qui fournit une photographie complète de l'agriculture française.

Depuis le début du mois et jusqu'en avril 2011, 3.000 enquêteurs vont sillonner les campagnes françaises et se rendre dans les quelques 500.000 exploitations agricoles de notre pays. Chaque exploitation, qu'elle soit grande ou petite, que l'agriculture y soit l'activité principale ou secondaire, sera visitée, en métropole mais aussi dans les départements d'Outre- mer et les collectivités d'Outre-mer de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. «Il s'agit d'une obligation légale à laquelle l'agriculteur doit répondre» précise Jean-Marie Aurand, secrétaire général du ministère.

Au cours d'un entretien d'environ 1h à 1h30, l'agriculteur ou agricultrice devra répondre à 700 questions sur tous les aspects de son exploitation, exceptées les données économiques et financières. « C'est la seule enquête à s'intéresser aux données à caractère social » précise Jean-Marie Aurand. Certaines questions seront pré remplies, les réponses étant simplement vérifiées par l'exploitant.

Des thématiques nouvelles

Cette année, des questions porteront sur des thématiques nouvelles comme la production d'énergies renouvelables, les modes de commercialisation (vente directe et circuits courts), la certification Bio, les pratiques liées aux fertilisants... L'arrivée de l'enquêteur local est annoncée par voie d'affichage dans les communes (souvent à la mairie). L'enquêteur se rendra au domicile de l'agriculteur qui, s'il est disponible, répondra immédiatement au questionnaire. Sinon, un rendez-vous sera pris ultérieurement.

Le recensement agricole s'effectue tous les dix ans, le dernier a eu lieu en 2000. Il permet d'avoir une photographie précise et actualisée de l'agriculture à un moment donné et de mieux connaître et mesurer ses évolutions. Des données précieuses, qui seront notamment utiles pour peser dans les négociations européennes.

Utilisées uniquement par les services de la statistique agricole, les informations individuelles sont confidentielles. Elles seront, sous une forme globale, mises à disposition de tous, gratuitement, dès septembre 2011 sur Internet.

 

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier