Suicide des agriculteurs : une étude publiée "d'ici fin septembre"

L'étude sur le suicide en milieu agricole sera publiée "d'ici la fin septembre", a indiqué mardi l'Institut de veille sanitaire (INVS), interpellé par la Coordination rurale à l'occasion de la Journée mondiale de prévention des suicides.

"La publication est imminente, dans les prochaines semaines et en tout cas d'ici la fin septembre", a assuré à l'AFP Isabelle Tréma, chef du service de communication de l'Institut. La Coordination rurale (CR, minoritaire), a réclamé dans un communiqué la publication de cette étude "promise pour la rentrée 2013", sur l'ampleur du phénomène en milieu agricole.

"En cette journée mondiale de prévention du suicide, la Coordination Rurale s'inquiète face au silence qui perdure au sujet des suicides agricoles", indique-t-elle dans un communiqué en s'adressant à l'INVS mais aussi à la Mutuelle sociale agricole (MSA) et au ministère de l'Agriculture - qui renvoie sur les deux institutions.  "A ce jour, alors que l'Organisation mondiale de la Santé considère le suicide comme un problème de santé publique énorme mais en grande partie évitable, le secteur agricole est l'un des seuls à ne pas disposer de données chiffrées sur la fréquence de ses suicides", s'insurge la Coordination.

Depuis juin, rappelle-t-elle, la CR "attire l'attention des pouvoirs publics et de la société sur la situation particulièrement difficile des agriculteurs". Elle juge donc nécessaire de "mettre en place les procédures permettant de totaliser puis de publier le nombre de suicides d'agriculteurs".

Selon les données disponibles sur le site de la MSA, en 2012 en France "408 situations de fragilisations ont été détectées parmi lesquelles 144 cas étaient des situations urgentes et graves" touchant majoritairement des hommes (77%), essentiellement des exploitants agricoles (73% contre 22% de salariés) dans la tranche des 45-54 ans (44%). Cependant la MSA ne précise pas ce que cette terminologie recouvre exactement.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier