Suspension des droits de douane sur les importations de certains blés

S C

Suspension des droits de douane sur les importations de certains blés

Le 14 juin dernier, le comité de gestion "céréales" de la Commission Européenne a décidé de suspendre les droits de douane à l’importation des blés de basse et moyenne qualité pour les six premiers mois de la campagne 2012/2013.

Dans un communiqué commun, Coop de France Nutrition Animale et le SNIA  (Industries de la nutrition animale)  se félicitent de cette décision qui selon eux « contribue à améliorer l’accès au marché des matières premières, gage de la compétitivité de la nutrition animale au bénéfice des filières ». Les blés de basse et moyenne qualité sont en effet destinés à l’alimentation animale.

Une décision qui n’est pas du goût de la Coordination rurale. Le syndicat agricole estime que cette mesure va donner un coup de pouce aux importations de  blé d’Ukraine, à l’encontre du  principe de  préférence communautaire défendu par le nouveau ministre de l’Agriculture.

« Cela va obliger les céréaliers français à vendre à prix inférieur sur les pays tiers du blé et de l’orge qui étaient destinés au marché européen. Les agriculteurs, qui veulent vivre de prix rémunérateurs, interprètent cela comme un signal très négatif envoyé par le nouveau gouvernement »,  expliquent la CR et sa section grains (l’OPG), dans un communiqué.

Selon eux, ce blé risque également de rentrer dans les autres pays de l’UE et de profiter d’abord à l’élevage allemand et espagnol.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier