Taxe carbone : La tonne de CO2 serait taxée à hauteur de 32 euros

Michel Rocard vient de remettre son rapport sur l'instauration d'une taxe carbone. Il plaide pour une contribution de 32 €/t de C0 2 émise. Des compensations pourraient être envisagées notamment pour les ruraux et les agriculteurs.

L'objectif de la taxe carbone est de rendre plus chère la consommation d'énergie fossile - pétrole, gaz, charbon-, pour inciter les ménages à se tourner vers les énergies propres et à réduire leur consommation. D'après le rapport Rocard, la tonne de CO2 serait taxée à hauteur de 32€, somme qui monterait progressivement jusqu'à 100€ en 2030. L'électricité pourrait elle aussi être taxée.

Concrètement, cette taxe augmenterait de 7 à 8 centimes le prix du carburant au litre (soit 58€ de plus en moyenne par an et par véhicule), et de 15% le prix du gaz. Une famille vivant à la campagne et se chauffant au fioul devrait ainsi payer 300€ de taxe carbone par an, contre 80€ pour un citadin résidant dans un immeuble collectif. La taxe carbone rapporterait 8 milliards d'euros par an à l'Etat.

Des compensations pour les ruraux et les agriculteurs ?

Pour compenser cette taxe, Jean-Louis Borloo préconise le versement d'un «chèque vert ». Ce chèque, d'une valeur estimée de 130€, serait distribué à tous les ménages. Ainsi, les foyers qui émettent le moins de CO2 seraient gagnants, tandis que les autres verraient leur taxation compensée, totalement ou partiellement. « La taxe doit être neutre, et ne pas affecter le pouvoir d'achat des Français. L'État redistribuera l'intégralité de la taxe », a assuré le ministre de l'Ecologie.

Parmi les critères qui pourraient être retenus : le revenu des ménages, le nombre de personnes qui les composent ou le lieu d'habitat : «Pour les ménages banlieusards lointains ou ruraux, ou qui vont au boulot la nuit quand il n'y a plus de transports en commun, le prix du carburant est évidemment une charge plus grosse», a expliqué Michel Rocard. Des compensations pourraient aussi être prévues pour quelques secteurs d'activité (agriculture, pêche ou encore les transports).


Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier