Témoignage : « ma stratégie est de mettre en place les principes d’agro-écologie »

VANIA COLIN CALIOP

Témoignage : « ma stratégie est de mettre en place les principes d’agro-écologie »

Christophe CHEREAU, jeune agriculteur sur la commune d’Aigné témoigne : « ma stratégie est de mettre en place les principes d’agro-écologie ».

"Installé il y a trois ans avec mes parents, c’est tout naturellement que je suis rentré dans un groupe de travail du CIVAM AD 72 pour parfaire mes connaissances. Après 2 ans, j’ai pris conscience que toutes les parcelles étant accessibles par mes vaches devaient être pâturées (sur 15 hectares accessibles, 9 étaient en cultures !). J’ai donc réimplanté en RGA /trèfle blanc et un peu de fétuque. Suite à ça, je me suis rendu compte que les 6 hectares restants étaient moins productifs. Alors, je pense qu’après une culture, pour casser le cycle, je ferai le même mélange en rajoutant du dactyle, du lotier et de la chicorée. Je ne regrette pas ces choix, je diminue largement les charges, mes résultats économiques pour la partie lait s’améliorent.

Par contre, je l’avoue, le plus dur pour moi a été d’accepter de ne plus faire tout mon quota : mes vaches produisent un peu moins (6000 au lieu de 6500 L de lait par vache) et il y a des petits à-coups de production. Ayant 60 vaches, il me manque des hectares pâturables l’été, donc je cultive du RGH/trèfle violet RGH sur 15 autres hectares. Le coût de semence est de 120€/ha. Il me permet d’exporter 10 à 12 tonnes de MS en 5 coupes pour les vaches et génisses l’hiver. Les coupes 1 et 5 sont faites en enrubannage. Les 3 autres sont faites en foin sauf si le temps capricieux m’oblige à enrubanner. Grâce à cela, j’ai un fourrage fibreux très riche en azote que j’apporte à hauteur de 3 à 5 kgMS par vache. Ça me permet de réduire encore la part de tourteaux de colza dans ma ration hivernale. Je réfléchis à acheter une auto chargeuse pour affourager en vert afin de réduire encore mes coûts de ration...  

Suite à ces bouleversements positifs, j’applique la même méthode pour mes assolements et mes rotations. Sur les autres 65 hectares cultivables, nous avions l’habitude de faire maïs/blé sans arrêt avec juste une pause de 3 ans lors de l’implantation de trèfle violet/RGH. Suite aux échanges avec des membres du groupe, je vais donc modifier mon système. Je vais implanter du triticale ou du seigle dans mon trèfle en année 2 et 3 pour augmenter les volumes de la première coupe au printemps suivant. Je vais arrêter les labours systématiques avant maïs et blé. Je ne vais plus apporter tout mon fumier frais sur les surfaces emblavées en maïs. Je vais le laisser se composter au champ jusqu’en septembre et l’épandre sur toute ma surface cultivée à hauteur de 10 à 15 T par hectare.» Je souhaite aussi diversifié mon système. Je vais donc remplacer le maïs/ blé par triticale/couvert/maïs/méteil/sorgho/blé
Il ne me reste plus qu’à vous retrouver plus tard pour vous témoigner de ce que m’apporteront ces changements".

Christophe CHEREAU

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier