Tempête Klaus : 100 millions de subventions versés mais peu de prêts bonifiés

Les professionnels du bois victimes il y a un an de la tempête Klaus ont touché près de 100 millions d'euros de subventions mais peu de prêts bancaires, prévus dans le plan de solidarité, ont été débloqués.

Le gouvernement avait décidé la mise en place d'un plan d'aides supérieures à un milliard d'euros, dont 600 millions d'euros de prêts bonifiés, à la suite de la tempête Klaus qui a ravagé le 24 janvier 2009 les forêts d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon. Ces aides avaient reçu le feu vert de Bruxelles en juin.

Sur les 600 millions de prêts bonifiés, l'État a accordé sa garantie sur 169 millions d'euros, selon les chiffres officiels du ministère de l'Agriculture où l'on n'écartait pas l'hypothèse que seule la moitié de ces prêts avaient été effectivement débloqués par les banques. « Une enquête est en cours par les services du ministère de l'Agriculture qui permettra de dresser un premier bilan de ce plan de solidarité vers la fin janvier ou le début février », a-t-on précisé au ministère.

Un autre volet du plan de solidarité prévoyait des aides pour le déblaiement des pistes et routes forestières ainsi que le transport et le stockage du bois. Soixante quinze millions d'euros de subventions sur une enveloppe de 143 millions ont été payés fin décembre.

Enfin, sur les 415 millions d'euros destinés aux propriétaires forestiers afin de les aider à nettoyer et reboiser leurs parcelles, 16,5 millions ont été «engagés» au 31 décembre. Le versement de cette enveloppe doit s'étaler sur huit ans et permettre le nettoyage et le reboisement de 150.000 hectares. A la fin 2009, 12.000 ha étaient concernés et l'objectif était de nettoyer 40.000 ha supplémentaires d'ici l'été 2010.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires