Trois décrets de revalorisation des retraites agricoles publiés

Trois décrets de revalorisation des retraites agricoles publiés

Trois décrets de revalorisation des retraites agricoles, inférieures d'environ 40% à la moyenne nationale, ont été publiés samedi au Journal officiel.

Les mesures prévues dans ces décrets sont toutes rétroactives au 1er février 2014. Dans un communiqué, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine et son collègue à l'Agriculture Stéphane Le Foll expliquent que ces décrets permettent deux avancées. D'une part, "les conjoints et aides familiaux, des femmes dans leur très grande majorité, bénéficient de points gratuits de retraite complémentaire", détaillent-ils, précisant que la mesure "peut représenter jusqu'à 30 euros en  plus par personne et par mois" et "concerne plus de 500.000 personnes". Le décret précise que sont concernées les personnes "ayant accompli des périodes d'activité non salariée agricole en qualité d'aide familiale, de conjoint participant aux travaux, de collaborateur d'exploitation ou d'entreprise agricole, ou de chef d'exploitation ou d'entreprise agricole". En bénéficient aussi "les conjoints survivants de personnes non salariées des professions agricoles bénéficiaires d'une pension de réversion ou, s'ils ont repris l'exploitation, bénéficiaires des droits acquis par le chef d'exploitation décédé". 

D'autre part, les exploitants agricoles ont un "accès élargi" à la pension minimale de retraite. Elle concerne notamment les "agriculteurs à carrière partielle comme leurs conjoints", supprimant le minimum de 17 ans et demi en vigueur jusqu'alors. La revalorisation des retraites agricoles étaient un engagement de campagne du président François Hollande.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

moi meme

les europennes sont la . on ratice large ne vous laissez pas influencer par des mesures prises de longue date .nous agri en activite sommes etrangles par les charges csg crds impots bref on travaille pour payer aussi maintenant tout investissement est desormai interdit car travailer pour le roi de prusse ne m'interesse pas. il ne me reste rien mais absolument rien aussi je vais licencier le personnel merci mr rocard merci les politiques en general vous prenez les entreprises pour des puits sans font assez c'est assez .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier