Un cheval de course vendu 1,7 million d'euros à Deauville

d'après AFP

Une pouliche a été adjugée 1,7 million d'euros à un acheteur australien mardi soir lors des prestigieuses ventes aux enchères de yearlings à Deauville, où une telle somme n'avait pas été atteinte depuis 2002.

« Son père Galiléo est le meilleur étalon au monde et sa mère Sanidja est également d'une excellente famille. Les pouliches de Galileo sont très rares.
Les gens les gardent en général », a expliqué Alix Choppin de Janvry, attachée de presse de l'agence Arqana qui organise ces ventes.

Les pouliches ont en outre d'autant plus de valeur qu'une fois qu'elle n'ont plus l'âge de courir, leurs propriétaires peuvent vendre les poulains. Un tel prix n'avait pas été atteint depuis 2002, où Cheikh Al Maktoum
(Dubaï) avait accepté de débourser 2 millions d'euros pour un yearling. « Cette année ce n'est pas le même acheteur qu'en 2002, mais c'est le même courtier qui travaille cette fois pour un propriétaire australien », a précisé Mme Choppin de Janvry.

Le « top prix » n'est toutefois pas un bon indicateur de l'évolution du chiffre d'affaires des ventes qui ont démarré lundi soir et doivent se terminer jeudi soir, selon Arqana. Mais « cette seconde journée de vente a été bien meilleure que celle de lundi. Elle crédibilise notre espoir d'augmenter légèrement le chiffre d'affaires par rapport à l'an dernier », a expliqué Mme Choppin de Janvry.

En août 2010 les ventes de ces chevaux d'un an révolu avaient chuté de 28% à 29,3 millions d'euros. Pour l'édition 2011 les organisateurs restent prudents dans un contexte de crise économique et en l'absence de gros acheteurs comme les émirs du Moyen-Orient qui ont envoyé un représentant en raison du Ramadan.

Source AFP

Publié par d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier