Un viticulteur audois mis en examen et écroué pour destruction par explosifs

FB (d'après APF)

Un jeune viticulteur de l'Aude, légèrement blessé la semaine dernière en fabriquant des explosifs dans son exploitation de Malviès, près de Limoux, a été mis en examen et écroué samedi pour destruction par explosifs d'une perception. Le viticulteur, commotionné par l'effet de souffle de l'explosion et brièvement hospitalisé pour des examens avant sa garde à vue jeudi, devra également répondre de « fabrication et détention d'engins explosifs » et de « tentative de destruction par explosifs ». Agé de 34 ans, conseiller municipal et ancien responsable des Jeunes agriculteurs, il a reconnu avoir utilisé un engin explosif lors d'un attentat perpétré en 2006 contre la perception de Montréal (Aude) et lors d'une tentative d'attentat à Limoux en juillet 2007, la veille du passage du Tour de France. Il a indiqué avoir eu deux complices à Montréal, mais n'a pas révélé leur identité, et avoir signé ses actes « Crav » (Comité régional d'action viticole) sans faire partie de ce mouvement.
Le Crav, qui dénonce la crise de la viticulture en Languedoc-Roussillon, a revendiqué ces dernières années des attentats à l'explosif dans l'Aude et dans l'Hérault, notamment en avril 2005 contre des bâtiments de la direction de l'agriculture à Montpellier et en février 2006 contre des agences bancaires et un bâtiment du Trésor public de l'Hérault.

Publié par FB (d'après APF)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier