"Une année comme 2016 ne donne pas envie de s'installer" (APCA)

Anne Sophie LESAGE

"Une année comme 2016 ne donne pas envie de s'installer" (APCA)

Ce mercredi, à l’occasion d’une conférence de presse, Claude Cochonneau, Président des Chambres d’agriculture est revenu sur 2016, « une année sombre pour l’agriculture. » Pour lui, il faut « rendre plus robustes, les systèmes d’exploitation. »

« L’année 2016 était sombre pour ne pas dire noire pour l’agriculture, avec un revenu moyen en baisse de 26% ; qui plus est, par rapport à une année 2015, qui était déjà difficile. » Deuxième source d’inquiétude pour le nouveau Président des Chambres d'agriculture « les chiffres des exportations de produits alimentaires qui sont, eux aussi, très mauvais. » « Il n’y a pas de secteur économique, ni de territoire épargné. » Les techniciens de Chambre d’agriculture, au delà de la technique, il y a eu un travail plus particulier : « gérer la détresse humaine et psychologique des agriculteurs. » 

Sur un aspect plus structurel, « on constate qu’une partie de nos systèmes d’exploitation ne sont pas assez résistants. » « Dans certains cas, la réponse peut être d’agrandir l’exploitation, mais ce n’est pas une généralité. » Aujourd’hui, pour les Chambres d’agriculture, la priorité est le renouvellement des générations, avec de nombreux exploitants proches de la retraite, avec la problématique que « une année comme 2016, ne donne pas envie de s’installer ! »

Pac et systèmes assurantiels

Concernant le retard des aides Pac, Claude Cochonneau a indiqué avoir « la garantie du ministre » (de l’agriculture, ndlr) de se mettre à jour en 2017. Avant d’ajouter « la prochaine Pac est en train de s’écrire. » Un débat s’articule autour de l’utilisation d’une partie du budget de la Pac pour sécuriser l’activité par des systèmes assurantiels (assurance climatique et/ou revenus). « D’autres pays de l’Union Européenne y réfléchissent aussi. » Les Chambres d’agriculture indiquent « étudier tous les scénarios et leurs conséquences. » Le Président a indiqué être sceptique concernant une augmentation du budget de la Pac et donc d’une éventuelle prise en charge de ces systèmes assurantiels.

Présidentielle

Claude Cochonneau a regretté « un discours agricole quasi absent du débat politique lors des primaires. » « Le discours n’a pas été à la hauteur de l’ambition agricole d’un pays comme la France. » Avant d’ajouter « c’est dommage ! L’agriculture a un poids économique important mais joue aussi un rôle incontournable dans l’aménagement des territoires. » Le Président des Chambres d’agriculture a précisé qu’un document sera remis aux candidats à la présidence de la République, au Salon International de l’Agriculture. 

Sur le même sujet

Commentaires 5

TABAC3206

causse rouge tu a raison !
Les chambre d'agri et comptable monte des projets d'installation avec des 200 300 500,mille euros d'investissements des jolis tracteurs tous neuf de 200chv pour ce promener avec une benne et 4 piquets dedans des grosses blanches à 3000 euros qui font grimper les frais veto car elle ne peuvent pas faire le veau, et derrière des coûts des productions élevé vu le court des broutards pas étonnant ! et le revenus dans tous sa ? ah pardons ne parlons pas des absents. je suis installer avec 40ha 100 brebis 20 vaches croisé et un poulallier biologique j'ai peut être pas de gros fendt tous neufs dans la cour mais je vie confortablement !

causse rouge

nos conseilleurs sont a cote de la plaque dans les installations prenons le probleme a l envers :pour une rémunération nette de25000 € le produit de 70 brebis lait (lait agneau aides)suffit.en gaec a deux nous y arrivons très bien avec 330 brebis et au diable les tracteurs gadget a 120000€ et les agrandissements c est vrai que la safer ne nous aide pas enexagérant le prix des terres en invoquant les DPU je trouve que nos décideurs n ont aucune vision d avenir

PàgraT

Seuls des prix rémunérateurs obtenus par la régulation des volumes et la préférence communautaire sauverons l'agriculture familiale du marasme.

1584

Les systèmes assurantiels ne feront qu'engraisser les assureurs au détriment de vous savez qui

PUCE1949

ON EST PARTI POUR MOURIR ..... IL N Y A PLUS DE RESPONSABLE MOTIVE

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier