Unesco : Causses et Cévennes inscrits au patrimoine mondial

L'Unesco vient d'intégrer 25 nouveaux sites au patrimoine mondial de l'humanité dont « les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l'agropastoralisme méditerranéen »

Porté par l'Aveyron, le Gard, l'Hérault et la Lozère, cette candidature des Causses et des Cévennes défend « le rôle universel de l'agropastoralisme » en particulier l'élevage des brebis, qui produisent le Roquefort « pour modeler et entretenir l'espace » sur 3 000 km2. Elle avait été ajournée deux fois en 2007 et 2009.

D'après l'Unesco : «Le site s'étendant sur 302.319 hectares au sud du Massif central français, constitue un paysage de montagnes tressées de profondes vallées qui est représentatif de la relation existante entre les systèmes agro-pastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles ou routes de transhumance. Les villages et les grandes fermes en pierre situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l'organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le mont Lozère, faisant partie du site, est l'un des derniers lieux où l'on pratique toujours la transhumance estivale. »

Ce ne sont pas seulement les étendues grandioses de plateaux pelés et de puissants massifs granitiques qui entrent au patrimoine de l'Humanité, mais aussi la culture des bergers qui ont façonné ces paysages pendant des millénaires. En inscrivant les Causses et Cévennes sur sa prestigieuse liste, l'Unesco reconnaît la valeur universelle exceptionnelle non pas d'un milieu naturel, mais d'un paysage culturel évolutif et vivant.
Avec l'ajout de ces 35 sites, l'UNESCO compte désormais 936 lieux inscrits au patrimoine mondial de l'humanité.



L'Unesco intègre la culture des bergers à cette reconnaissance mondiale. (DR)

L'Unesco intègre la culture des bergers à cette reconnaissance mondiale. (DR)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier