Union Européenne : Les Britanniques réclament la fin des subventions agricoles

SC

La crise alimentaire dans les pays pauvres fait ressurgir le conflit autour de la PAC : Londres et ses alliés crient haro sur les subventions agricoles, alors que pour Paris et Berlin c'est la preuve qu'il faut préserver le modèle.

Dans une lettre envoyée aux 27 pays de l'UE, le ministre des Finances britannique, Alistair Darling, exhorte à revoir complètement le système en place. Aux yeux de la Grande-Bretagne, les barrières douanières et le soutien financier apporté aux agriculteurs européens pénalisent leurs concurrents des pays en développement et contribuent à maintenir des prix artificiellement élevés.

Alistair Darling réclame la libéralisation du commerce agricole et la fin des subventions dans l'UE ainsi que la suppression de tous les mécanismes de prix garantis aux exploitants « conçus pour maintenir les prix agricoles européens au-dessus des prix mondiaux ».

Le point de vue de la France et d'autres grandes puissances agricoles européennes, comme l'Allemagne, est diamétralement opposé. « On n'aide pas les faibles en affaiblissant les forts », rétorque le ministre allemand de l'Agriculture. « La bonne réponse n'est pas le tout libéralisme », lui fait écho son homologue français Michel Barnier.

La présidence slovène de l'Union européenne a également rejeté les critiques du gouvernement britannique. « Il y a beaucoup de raisons expliquant la hausse des prix des denrées alimentaires, c'est pourquoi je ne ferais pas de lien direct avec la Politique agricole commune » déclare le ministre slovène de l'Agriculture. Il relativise les positions britanniques en faisant valoir qu'elles ne représentaient que « l'une des opinions sur la PAC » au sein de l'UE.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires