Vendée : Des maïs récoltés entre 125 à 130 jours de végétation

vendee agricole

Alors que les ensilages de maïs ont réellement débuté, Vendée conseil élevage et Ouest agri réalisaient encore toute cette semaine des séances d'analyse de matières sèches de maïs. Le point avec Jean Tourneux, technicien à Vendée conseil élevage.

-Depuis la mi-août, vous sillonnez le département pour déterminer le bon taux de matière sèche de récolte pour maïs. Ce mardi, vous en étiez à 750 analyses réalisées auprès de plus de 300 élevages, comment avez-vous procédé ?

Nous avons organisé en tout 12 journées réparties sur tout le département et en essayant de passer deux fois au même endroit pour affiner les résultats parce qu'on a des différences importantes de dates de récoltes selon les types de chantiers de maïs : le sol, l'indice, la date de semis, etc. Différents paramètres qui font que tout le monde ne va pas ensiler au même moment. Il n'y a jamais un cas pareil dans une année mais aussi d'une année à l'autre. Si l'on prend 2007 par rapport à 2009, on a 4 points d'écart au niveau de la matière sèche de maïs et 4 points de plus avec pourtant 22 jours de moins de végétation. Selon les conditions climatiques, il n'y a jamais une année pareille.

-Justement par rapport à ces conditions, cette année est marquée par une grande sécheresse, cela va-t-il se ressentir sur la récolte ?

Nous avons été surpris car nous nous attendions à avoir des maïs à maturité avancée. En fait, il n'en est rien car il n'y a pas que la notion d'eau qui avance ou retarde la maturité, il y a surtout la somme de température parce que le maïs est une plante tropicale. Certes, nous avons eu peu d'eau mais nous n'avons pas connu de fortes températures. Donc alors qu'on s'attendait à récolter des maïs plutôt cette année à 120 jours, ils vont se récolter entre 125 et 130 jours de végétation selon les indices, voire peut-être au delà sur certains.

-Des différences d'une région à l'autre ?

Nous n'avons pas relevé de gros écarts d'une région à une autre. Ce phénomène, nous l'avons retrouvé partout Vendée car il a fait très froid au printemps et cela a entrainé une floraison tardive du maïs et donc une maturité du grain qui a été repoussée.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier