Vendée : Jeunes agriculteurs : Un objectif commun, réussir son installation

vendee agricole

Dix jeunes agriculteurs suivent actuellement leur stage préparatoire à l'installation dans le cadre du plan de professionnalisation personnalisé. Ils sont les premiers depuis sa mis en place en 2009. Rencontre.

Les nouveaux stagiaires du stage préparatoire à l'installation (SPI) du nouveau parcours à l'installation - comme décidé par le ministère de l'Agriculture en 2009 - ont débuté leur formation il y a une semaine dans les locaux du Centre de formation et de promotion à La Ferrière. Ce stage durera dix semaines (à l'inverse de 12, avant l'uniformisation nationale), à raison d'une journée de formation par semaine. « Notre rôle est avant tout d'accompagner les jeunes agriculteurs qui veulent s'installer, les aider à comprendre l'enjeu de leur projet et à s'approprier leur installation. », explique Julie Azéma, responsable du SPI et formatrice à l'ADPS. En travaillant de façon collective par groupe de dix, ces futurs chefs d'entreprises peuvent échanger sur leur expérience, sur leur parcours et sur leur ambition. « Tu t'installes seul ou en société ? » ; « As-tu choisi l'élevage, la culture ou les deux ? » A l'occasion de ces rendez-vous est donnée à chacun la possibilité de se présenter et de proposer son projet d'installation « afin qu'on analyse, ensemble, les problèmes auxquels ils n'auraient pas penser, qu'on détecte les points forts et points faibles des projets. », poursuit la formatrice.

Réussir son installation

Parmi les jeunes qui participent à ce stage - obligatoire dans le cadre du Plan de professionnalisation personnalisé - tous les profils sont représentés. Il y a ceux qui veulent s'installer en individuel, comme Bruno Mandin. Il envisage de reprendre, seul, une exploitation en céréales de 60 hectares à Corpe. Issu d'un milieu agricole, parents et grands-parents agriculteurs, Bruno, seulement âgé de 21 ans, a la tête sur les épaules. Il se projette déjà sur cinq ans avec, pour premier projet, la création d'un élevage de cailles de chair en hors-sol. Ce stage l'aide beaucoup sur le plan financier et fiscal. Puis, il y a ceux qui optent pour la société, comme Vincent Ayrault qui s'installe avec des tierces personnes, Elise Gréau, avec son compagnon, et Marina Soulard, avec son père et son oncle. Elise prévoie cette installation au 1er février 2010 en EARL (viande bovine) à Commequiers et Marina rejoindra en octobre 2009, le Gaec de son père et son oncle établis à Saint-Fulgent en vaches allaitantes. Dans ce groupe, deux jeunes sont aussi déjà installés comme Ghislain Percot et Charley Baud. Ainsi de suite, chacun apportant avec lui sa particularité. « Nous essayons, à chaque fois, de mettre en place des groupes avec des profils différents pour que chacun apporte quelque chose à l'autre. », souligne Julie Azéma. Et ça marche, à peine deux jours qu'ils se connaissent « et on s'échange déjà des bonnes idées », évoque Bruno Mandin. Une relation naissante qui n'est pas difficile à imaginer car tous sont portés par la même passion : leur métier ; la même ambition : celle de s'installer et surtout le même objectif : réussir son installation.

Les prochaines journées de ce stage sont prévues :

- le 12 mai
- le 19 mai
- le 26 mai
- le 16 juin
- le 23 juin
- le 30 juin
Une deuxième session débutera également le 13 mai.

Contact. Point info installation au 02 51 36 82 14 ou Centre d'élaboration du plan de professionnalisation personnalisé au 02 51 36 83 10.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier