Veto australien au rachat par des Chinois de son plus grand propriétaire foncier

Veto australien au rachat par des Chinois de son plus grand propriétaire foncier

L'Australie s'est opposée au nom des intérêts nationaux au rachat par un consortium emmené par des groupes chinois du plus grand propriétaire foncier de l'île-continent, qui est aussi l'un de ses premiers éleveurs de bovins.

Ce consortium avait proposé 370,7 millions de dollars australiens (252 millions d'euros) pour reprendre S. Kidman and Co Ltd, qui compte 185.000 têtes de bétail et détient 1,3% de la superficie totale de l'Australie, soit 2,5% de ses terres agricoles. Les terres que cette société contrôle s'étendent sur 101.411 km2, soit un cinquième de la superficie de la France métropolitaine.

La proposition de rachat émane d'un consortium composé de Dakang Australia Holdings Pty et d'Australian Rural Capital (ARC). Dakang est détenu à 51% par une filiale du chinois Hunan Dakang Pasture Farming (dont l'actionnaire majoritaire est le Shanghai Pengxin Group), et à 49% par Shanghai CRED Real Estate. Dakang s'offrirait 80% des titres contre 20% pour ARC, qui cogéreraient l'entreprise.

Mais le ministre australien des Finances Scott Morrison a déclaré aux journalistes que cette proposition était "contraire à l'intérêt national", ajoutant que cet avis était préliminaire et que le consortium avait jusqu'à mardi pour y répondre. Le gouvernement australien exerce depuis mars 2015 un contrôle accru des investissements étrangers dans le foncier agricole en raison des inquiétudes de son opinion publique face à l'appétit chinois. En novembre, le gouvernement avait déjà empêché que Kidman ne passe sous le contrôle d'intérêts étrangers, en mettant notamment en avant le fait que le groupe contrôlait le plus grand élevage du pays, Anna Creek, en Australie méridionale, dont une partie des 23.677 km2 de pâturages s'étendent partiellement sur la zone militaire géante de Woomera (WPA). Le ranch d'Anna Creek avait par conséquent été retiré de la vente.

"Compte tenu de l'importance du portefeuille d'actifs de Kidman, je suis préoccupé que l'acquisition de 80% de ses intérêts ne soit contraire à l'intérêt national", a déclaré M. Morrisson dans un communiqué. "Le gouvernement accueille favorablement les investissements étrangers cohérents avec nos intérêts nationaux", ajoute-t-il. « Toutefois, nous devons toujours nous assurer qu'ils se font à nos conditions." La société S. Kidman and Co Ltd a été fondée en 1899 par le "Roi du bétail" Sidney Kidman.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier