Viande : Affichez l'origine »

Plusieurs sites de grossistes et distributeurs ont été bloqués mercredi matin par les agriculteurs de la Fdsea et des JA. Ces vérifications de l'origine des produits ou des prix de facturation ont permis de mettre les choses au clair.

5h du matin, mercredi dernier : quatre sites agroalimentaires sont bloqués par les agriculteurs vendéens. L'entreprise Fleury-Michon à Pouzauges est visée plus particulièrement par les éleveurs de porcs. Les entreprises Archambaud à St-Florent-des-Bois, Achille-Bertrand aux Herbiers et SIRF à la Châtaigneraie sont des sites de grossistes pour la restauration hors domicile.
Malgré l'heure matinale, les agriculteurs ont fait le déplacement en masse. Certains sont même arrivés avec des tracteurs dès 3h du matin. Il faut dire que la crise que traversent les éleveurs est historique et qu'elle est de nature à provoquer des insomnies. Pour eux il uy a urgence, les prix en ferme doivent remonter ! Sans quoi...

Changer les règles d'appel d'offre

Joël Limouzin, présent à Fleury Michon au départ de l'action rappelle que « s'il n'y a plus de producteurs, il n'y a plus d'abattoirs ! La Fict doit donc jouer le rapport de force avec la grande distribution. Il faut à tout prix qu'il y ait une répercussion du prix de l'aliment.»

A la Châtaigneraie, les éleveurs ont pu vérifier par eux-mêmes la provenance de la viande dans les frigos. « Beaucoup de produits viennent d'Europe mais peu de France » constatent les manifestants. D'après une étude du Crédoc, présentée l'année dernière au salon de l'agriculture, la restauration hors domicile représente 15% de la consommation des produits carnés en France. « Il est temps que les politiques prennent leurs responsabilités. Les appels d'offre dans nos collectivités locales ne doivent plus être au moins disant mais au mieux disant.» insiste Joël Limouzin.

Le mois des négociations commerciales

A 11h, les agriculteurs se sont retrouvés dans quatre grandes surfaces pour une opération de stickage et de vérification des prix. « Février est le mois des négociations commerciales avec la grande distribution, il est impératif que nos coûts de productions soient intégrés dans les prix » ont affirmé les éleveurs aux directeurs des magasins.
Les éleveurs attendent maintenant des propositions concrètes de la part du président de la république qui viendra samedi à l'ouverture du salon de l'agriculture.

Viande de porc : Des manquements

Des manquements sur l'étiquetage des origines des viandes bovines et porcines ont encore été trouvés ici ou là. Un accord interprofessionnel signé le 15 décembre 2010 engage dorénavant l'ensemble des maillons de la filière à afficher l'origine de la viande de porc utilisée dans les produits porcins, viande fraîche et produits transformés. « Afficher l'origine de la viande permet aux consommateurs de faire un choix en toute connaissance de cause» précise Laurent Menanteau, président de la section porcine de la FDSEA de Vendée.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires