[Vidéo] A Paris, les agriculteurs distribuent gratuitement des patates

Anne Sophie LESAGE

[Vidéo] A Paris, les agriculteurs distribuent gratuitement des patates

Entre deux monceaux de pommes de terre, des agriculteurs d'Ile-de-France tentaient d'expliquer mercredi matin leur "ras-le-bol" à des passants venus nombreux pour une distribution gratuite de fruits et légumes place de la République à Paris.

 

"Stop aux contraintes, produisons français". Arnaud Rousseau, président de la FNSEA Seine-et-Marne donne la couleur. Selon lui, 700 à 800 agriculteurs se sont déplacés pour l'occasion avec 60 tonnes de pommes de terre et 20 tonnes d'oignons, pommes ou poires, tous produits dans la région. "Les chambres d'Agriculture sont menacées, les exploitations aussi, avec l'effondrement des cours des céréales en particulier,et il y a un malaise sur une sur-administration", poursuit Damien Greffin, président de la FNSEA Ile-de-France et céréalier en Essonne. La fédération francilienne, d'habitude habituée aux actions coup de poing, a cette fois-ci choisi une opération de communication. "Dans le climat de crise, il faut pouvoir maîtriser ses troupes" et "je n'étais pas certain de pouvoir mener une action dans le calme" compte tenu de l'exaspération sur le terrain, a poursuivi le responsable syndical.

La distribution devait durer jusqu'à midi

Un peu plus tôt, une vingtaine de Jeunes Agriculteurs s'étaient rendus en  toute discrétion aux entrées de Bercy pour contrôler les camions de livraison alimentant les cantines du ministère de l'Économie. A 07H00, ils avaient, selon eux, passé en revue sept camions. "Tomates du Maroc, pommes d'Italie, produits sans étiquette, le ministère de l'Économie devrait être exemplaire dans le Made in France et ce n'est pas le cas. On est un peu exaspéré", a regretté Samuel Vandaele, secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs. Le chef des cuisines de Bercy est venu à la rencontre des JA pour discuter de sa politique d'achat. Mercredi, la FNSEA et son allié Jeunes Agriculteurs ont organisé une grande journée de mobilisation nationale, avec des actions prévues dans presque tous les départements. Ils dénoncent à nouveau l'empilement des contraintes avec l'élargissement cet été de la directive nitrates.Et ils appellent également au patriotisme alimentaire, réclamant que deux plats sur trois soient confectionnés à partir de produits français dans les cantines publiques.En novembre 2013, une manifestation d'agriculteurs franciliens avait tourné au drame avec la mort d'un pompier près d'un barrage organisé par des exploitants agricoles dans le Val-de-Marne.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

agrume

Si la chambre d'agriculture n'existe plus, cela n'empêchera pas les agriculteurs de produire, donc c'est un poids pour la société et le monde agricole.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier