[Video] Ferme des 1.000 vaches : 6 associés et 27.000 litres de lait

Anne Sophie LESAGE

[Video] Ferme des 1.000 vaches : 6 associés et 27.000 litres de lait

Grande comme 2 terrains de foot cette ferme géante de plus de 200 mètres de long accueillera dans un premier temps 500 vaches. Mais les 6 agriculteurs associés ne comptent pas en rester là et ambitionnent de pousser jusque 1.000 vaches laitières. Cette structure pourra à terme produire 27.000 litres de lait par jour.

 

Ce projet est né il y a 6 ans dans l’esprit des associés de la SCL Lait Pis Carde, qui ont beaucoup voyagé avant de se décider. Ils tirent leur inspiration d’Ukraine ou encore d’Allemagne du Nord, pays dans lesquels il n’est pas rare de voir des fermes de 5.000 6.000 voire jusque 10.000 vaches.

Pour ce projet de production laitière, les associés ont choisi d’installer un roto. C’est ici que seront traites, 3 fois par jours, les pour l’instant 500 vaches de l’exploitation. Les bâtiments sont encore en construction comme la salle de soin/maternité, la partie traite ou encore l’aire d’attente.

Pour construire cette partie élevage de la ferme des 1.000 vaches, la SCL Lait Pis Carde a dû emprunter près de 7 millions d’euros et n’a obtenu aucune subvention. Michel Ramery a appuyé la demande mais n’a pas apporté de fonds. Le retour sur investissement est prévu dans 10 ans pour les équipements et 15 ans pour les bâtiments. A terme la SCL disposera de 15 emplois directs à temps plein. Mais pour gérer, organiser et plus généralement chapeauter ce projet les associés de la SCL ont choisi d’embaucher Michel Welter, Ingénieur agricole de formation et ancien exploitant.

Pour patienter avant leur arrivée, les 500 vaches déjà prévues pour le projet sont pour l’instant réparties sur 2 exploitations de la région. Le démontage successif des opposants au projet ont retardé de plusieurs mois la mise en fonctionnement de la ferme des 1000 vaches. A ce jour, les associés ne souhaitent plus communiquer de date de mise en production de l’exploitation. Ce sera donc une affaire qu’il faudra suivre de près. 

Sur le même sujet

Commentaires 11

geo

@gigi45: vous êtes l'exemple même de la personne qui reste figée dans un discours qui semble dépassé. Quelle est la place de l'agriculture française dans la mondialisation? A t'elle vraiment vocation à nourrir le monde? Enfin, sachez que la balance commerciale des produits laitiers est largement excédentaire en France, avant même d'avoir mis sur pied ces usines à lait dévastatrices

altitude1014

Trés bonne opération de communication. C formidable, à les écouter, ils feraient presque une oeuvre sociale: moins de temps de travail, continuer une noble production, reduction des couts....Par contre, Ils disent pas comment , ils vont épandre leurs déjections , sujet tabou ??. 6 exploitants pour 7 millions d'€ d'emprunt: A qui la Banque verte ou d'autres preterait une telle somme et ferait confiance, pour 1.17 millions d'€ individuellement ??? Par contre pour se lancer ds le demesuré à plusieurs pas de problème. Qui cautionne ? Quant à nous nourrir avec du lait hyper industriel de vaches qui ne gouttent jamais l'herbe mais se gavent d'aliments OGM. Merci , mais C pas ma tasse de ...lait

eleveur

vous avez endentu"7 millions d'euros d'emprunt" a 6 associés...Vous pensez qu'ils sont eleveurs?

C'est bien ce que je dit, vous vous melanger les pinceaux!

Un prix du litres de lait renumerateur(vraiment renumerateur) c'est une famille qui vit, qui peut embaucher sur la ferme, pour ce liberer du temps, pour un confort de vie et de travail, avoir d'autres projet, investir...Savoir pourquoi on bosses ...et vivre dignement de notre metier!

Alors eleveur61 et vl35, soutenez des projet comme celui la, qui deregle encore plus le marché, il savonne la planche!

Ce battre pour un vrai prix du lait oui, mais ce projet c'est soutenir notre boureau!!!

vl 35

etre contre ce projet est idiot lescondition d eleveur individuel sont de moins enmoins tenable pour ne pas se marginaliser de la societe toute fois je crains que ce modele donne des resultas similaires aux maternites collectives porcines

eleveur 61

Non je ne me trompe pas,je suis moi meme producteur de lait en individuel je connais l'arcellement administratif la dictature des industriels ce n'est pas avec 250ou300000l de lait que vous pourrez discuter vous mettre aux normes et garder un revenu je ne parle pas du travail 7jrs sur 7 alors les leçons je vous les laissent combien de jeunes sont pret a s'installer seul sans etre un exclave de son entreprise afin de satisfaire des coco bobo reveurs.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier