[Video] La fronde agricole anti-taxe s’amplifie

S C

[Video] La fronde agricole anti-taxe s’amplifie

La mobilisation des agriculteurs d'Ile-de-France, entachée par un accident mortel, est parvenue à bloquer plusieurs axes routiers conduisant à Paris jeudi matin, sans ébranler la position du gouvernement. Mais d’autres manifestations se profilent dans plusieurs régions de France.

A l'appel du FDSEA d'Ile de France, quelques centaines d'agriculteurs ont mis en place des barrages filtrants ce matin sur les principaux axes menant à paris. Ils tenaient ainsi à  protester contre "un cumul de taxes et de revendications" qui étoufferait la profession. Dans le collimateur des manifestants : la baisse des exonérations de charges fiscales sur les travailleurs saisonniers ; la hausse de la TVA sur les engrais, amendements et produits phytosanitaires ; la hausse du taux intermédiaire de la TVA de 7 à 10% qui concerne les produits agricoles non transformés, non alimentaires ; la future mise en place de l’écotaxe... Plus largement, l’empilement des normes et des réglementations, notamment environnementales.

PAC : Baisse de 30% des aides directes pour les céréaliers

La FDSEA et les JA d’Île-de-France n’hésitent pas à réclamer la démission du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll en dénonçant cette "surfiscalisation" mais aussi la redistribution des aides européennes au profit des éleveurs dans le cadre de la nouvelle Politique agricole commune (PAC). Une redistribution qui pourrait aboutir à une baisse d’environ 30% des aides directes du premier pilier (DPU) en 2019 pour les céréaliers (base système céréales 140ha, DPU 2011 310€/ha).

"On a toujours été ouvert au dialogue", leur a répondu jeudi Stéphane  Le Foll mais "pas question" de revenir sur les dispositions de la PAC : "J'ai fait le choix d'un rééquilibrage des aides vers l'élevage, il n'est pas question de revenir dessus, c'est très clair", a-t-il déclaré.

Ouvertures de discussions sur l’écotaxe

Le ministre annonce toutefois  la "mise en place d'un groupe de travail à haut niveau sur la double performance économique et environnementale" avec les représentants des céréaliers.  Il  confirme  également l'ouverture dès lundi de discussions sur l'écotaxe, auxquelles participeront  Coop de France et la FNSEA. Par ailleurs, le Premier ministre recevra mardi Xavier Beulin dans le cadre du dialogue avec les partenaires sociaux pour une remise à plat de la fiscalité.

D'autres régions devraient  emboîter le pas aux franciliens dans les prochains jours.  La région Centre a lancé un appel à l'action le 26 novembre. Le 29 novembre, c'est toute la partie septentrionale du pays, du Bassin parisien au Nord-Pas-de-Calais qui suivra. La Fdsea des Côtes d’Armor appelle également les agriculteurs à rejoindre, le 30 novembre à Carhaix,  le rassemblement du Collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne ».

A voir :

  • Barrage filtrant à Attainville dans le Val-d'Oise 
 

Sur le même sujet

Commentaires 2

Paysan10

Ce qu'il faut c'est aidé les petits céréaliers et les petits éleveurs pour préserver une agriculture familiale. Car céréalier ne rime pas toujours avec Crésus.

micka

je pense normale qui il est une revaluation de la pac au profis des eleveurs si on veu garder de l elevage en france

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier