VIDEO - Loire-Atlantique- Prim'Holstein 44 retrouve ses racines

Catherine Perrot

VIDEO - Loire-Atlantique- Prim'Holstein 44 retrouve ses racines
20180412_P1240389.JPG - ©

L’association Prim’Holstein a tenu son assemblée générale 2018 le 5 avril dernier à La Chapelle sur Erdre. Environ 110 personnes étaient présentes pour une matinée en salle, puis une après-midi à la découverte du Gaec du Douet. Voir le reportage vidéo ci-dessous.

Encore une année avec plus de 100 personnes à l’assemblée ! Une belle satisfaction pour le président, Jean-François Caillon, qui vivait sa dernière assemblée générale avant de passer le relai. Sa satisfaction est également grande devant la présentation du bilan génétique du département :  la moyenne génétique du département est meilleure que celle de la région, et que la moyenne nationale.
Ce bon bilan génétique n’est pas sorti de nulle part. Il est le fruit du travail des éleveurs de Prim’Holstein, et notamment des tout premiers : ceux, très motivés, qui, dès 1953, ont fondé et animé le syndicat des éleveurs de la race française frisonne pie noir. Deux de ces pionniers ont été invités à témoigner de leur parcours : Guy Delanoue, ancien éleveur à Saint-Molf, administrateur rentré en 1964 ; et Gérard Gantier, ancien éleveur à Saint-Hilaire de Chaléons, administrateur rentré en 1966, devenu président en 1970.
Tous deux ont connu l’époque où la Prim’Holstein n’existait pas. Tous deux ont dû « se battre » pour accélérer la holsteinisation des françaises frisonnes, qui, en Loire-Atlantique rencontrait beaucoup plus de résistance que chez les voisins bretons. «  Nous, on voulait être de notre temps ».
«  On avait tout à faire »
Le combat était rude, mais Gérard et Guy se souviennent néanmoins de bonnes années, où « on avait tout à faire : changer l’alimentation, établir des rations, passer en salle de traite… On avait la niaque ! ».  En outre, assez vite, les FFPN holsteinisées ont montré leurs excellentes capacités de production : « On est vite montés à 6000, 7000, 8000 l par an ». Des techniciens les ont également bien aidés à faire connaître et valoriser la race, comme Gérard Amisse ou Pierre Friot. Au fil des ans, le syndicat deviendra association Holstein-Française frisonne (1989), puis Prim’Holstein 44 depuis 1993.

 

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires