Vin : Un millésime 2010 plus abondant que le 2009

La récolte de vin 2010 en France devrait atteindre 47,2 millions d'hectolitres, un peu au-dessus de celle de 2009 mais inférieure à la moyenne des cinq dernières années.

Selon les estimations établies au 1er septembre par Agreste Conjoncture, la récolte 2010 devrait être inférieure de 3% à la moyenne des années 2005-2009 mais un peu supérieure (1%) à la récolte 2009.

Tous les vins verraient leur production progresser par rapport à l'an passé, à l'exception des vins en appellation d'origine protégée (AOP/AOC) dont le volume serait en retrait (-2%). La production de champagne accuserait une baisse de 1% sur un an.

Les vins pour eaux-de-vie AOP (incluant le Cognac et l'Armagnac) sont en hausse de 9% sur 2009. Le potentiel des vins en IGP (indication géographique protégée) dépasserait de 1% le niveau de production de 2009.

Région par région

En Champagne, la production s'annonce prometteuse en qualité, malgré des attaques d'oïdium ou de botrytis. Les volumes avec 2,8 millions d'hectolitres devraient être inférieurs de 1% sur 2009 et de 5% sur 2005-2009.

En Bourgogne et Beaujolais, régions où les vignes ont souffert de maladies, la production est attendue à 2,4 millions d'hl, -3% par rapport à 2009 et 5% sur 2005-2009.

En Alsace, le développement de la vigne est en retard. Les dégâts de gel ainsi que l'épisode frais du printemps, surtout dans le Haut-Rhin, laissent présager des rendements en baisse (1,1 million d'hl, -6% sur 2009 et -3% sur 2005-2009).

En Savoie (122.000 hl, +1% et -2%) et dans le Jura (88.000 hl, +7% et -4%), le vignoble est sain, malgré une pression de l'oïdium et du mildiou.

Dans le Val de Loire, un retard végétatif, partiellement rattrapé, ne devrait pas perturber la production (3,1 millions d'hl) qui sera proche (1%) de 2009 et supérieure (7%) à celles des cinq dernières années.

Dans les Charentes, la production atteint 9,2 millions d'hl, +7% sur 2009 et +14% sur 2005-2009.

Dans le Sud-Ouest y compris le Bordelais, l'état sanitaire est maîtrisé dans l'ensemble. Dans le Bordelais, la prévision de récolte (6 millions d'hl) est presque stable par rapport à 2009 (-1%). Les maladies, les orages et la sécheresse estivale affectent les productions dans le Lot (-10 % sur 2009) et le Gers (-8% sur 2009).

En Languedoc-Roussillon, la production (12,3 millions d'hl) sera proche de 2009 (1%). En Corse, la poursuite des arrachages diminue le potentiel de récolte. A 282.000 hl, la production devrait être en baisse de 8% par rapport à 2009.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier