Visite de Dacian Ciolos : L'Aveyron défend son agriculture

Didier BOUVILLE

Visite de Dacian Ciolos : L'Aveyron défend son agriculture

Dacian Ciolos, Commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural, a enregistré les messages que lui ont transmis les agriculteurs aveyronnais lors de sa visite du vendredi 18 juin. La FDSEA et les JA lui ont rappelé la nécessité de maintenir des outils de régulation des marchés et de conserver des soutiens en faveur de l'agriculture en zone difficile.

L'Aveyron aura apporté sa pierre à la réflexion sur la Politique Agricole Commune de l'après 2013 en accueillant le Commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural dans le Rayon de Roquefort puis sur une exploitation bovine du Lévézou, symbole d'une agriculture de montagne bien décidée à faire entendre sa voix comme l'ont clairement dit les présidents de la FDSEA et des JA, Dominique Fayel et Bruno Montourcy. Dacian Ciolos avait entamé sa longue journée aveyronnaise à Roquefort sur Soulzon par une visite des caves de Roquefort Société après avoir été notamment accueilli par Robert Glandières, président de la Confédération générale de Roquefort. Une réunion de travail s'est tenue ensuite à Millau au siège de la Confédération générale de Roquefort avec les représentants du Conseil national des appellations d'origine laitières (CNAOL).

Promotion de la qualité

Dacian Ciolos a ensuite été reçu par la FDSEA, les JA et de nombreux responsables professionnels agricoles aveyronnais en fin d'après-midi, à Bouyrissac, sur la commune de St-Laurent de Lévézou, chez Patrick Contastin, exploitant individuel avec Cécile, son épouse conjoint collaborateur. Ils élèvent 68 vaches allaitantes de race Aubrac (plus 11 vaches de renouvellement) et quelques charolaises sur leur exploitation en zone de montagne qui produit de la viande IGP sous le label Fleur d'Aubrac et Boeuf Fermier Aubrac. Dacian Ciolos, qui connaissait déjà le fort caractère économique agricole de l'Aveyron, a encore salué les filières sous signes officiels de qualité, précisant que «c'est un atout de plus pour les agriculteurs, mais que c'est à eux d'en faire directement la promotion sans passer par des intermédiaires. Je sais que cela se pratique ici. L'Europe doit mettre de l'argent sur la promotion» a-t-il annoncé.

Maintenir les aides PAC

Dominique Fayel a lui, mis en avant les prix : «c'est un problème, car en temps de crise, les consommateurs se détournent des viandes sous signes officiels de qualité. Les efforts des éleveurs ne sont alors guère récompensés». Le président de la FDSEA a plaidé pour que Bruxelles et les pouvoirs publics défendent la viande, afin de «contre-carrer les antiviandes qui intoxiquent les esprits des consommateurs». Dominique Fayel a également rappelé la nécessité d'avoir une agriculture dynamique sur l'ensemble du territoire, soulignant que la totalité de l'Aveyron était classée en zone de handicaps naturels permanents, avec des exploitations agricoles tributaires de soutiens publics fondamentaux «pour compenser leurs différences de compétitivité induites». Il a ensuite élargi le débat : «nous ne sommes pas contre le marché mais il faut que la compétition soit plus loyale qu'elle ne l'est aujourd'hui, avec une Commission européenne qui serve d'arbitre face notamment aux importations des viandes du Mercosur, où les exigences sanitaires sont différentes des nôtres».

La réaction de Bruno Montourcy (président des JA) :

«Il était important pour nous de faire passer nos messages auprès de Dacian Ciolos en faveur d'une production agricole dynamique sur nos régions, pour maintenir une agriculture forte sur nos territoires difficiles. Il était donc nécessaire de rencontrer le commissaire européen à l'Agriculture en Aveyron, de lui présenter la réalité de notre métier et de voir comment il la perçoit. Mais nous savons que la politique agricole commune devra être acceptée par 27 pays...».

La réaction de Dominique Fayel (président de la FDSEA) :

«Cette visite nous a permis de transmettre nos messages à Dacian Ciolos. Pour la FDSEA, il était nécessaire d'accompagner le mouvement en faveur d'une régulation des marchés, car le balancier du tout libéral est en train de changer dans l'Union européenne face aux crises économiques et financières et l'enjeu alimentaire mondial. Nous savons que Dacian Ciolos a une sensibilité différente de son prédécesseur, mais il avance à pas mesurés, avec prudence, dans le projet de la PAC 2013. Il nous a dit qu'une politique agricole commune était un compromis entre 27 pays. Et nous ne savons pas encore quelle sera sa marge de manoeuvre par rapport au prochain budget de la PAC. Nous n'avons certes rien appris de nouveau, Dacian Ciolos a confirmé ce que nous savions de lui, mais nous avons saisi l'opportunité de mettre en avant nos arguments sur la régulation des marchés et la défense des produits de montagne et de qualité. Nos messages ont été bien enregistrés».

La réaction de Dominique Barrau (secrétaire général de la FNSEA) :

«Dacian Ciolos a pris la mesure de l'importance de nos démarches qualité qui doivent être reconnues et défendues en France, dans l'Union européenne et au niveau international. Il a d'ailleurs annoncé lundi à Bruxelles la création d'une agence de promotion des produits agricoles. Il a également bien mesuré l'importance d'une organisation de producteurs comme celle de Roquefort, un dossier que défend la FNSEA dans le cadre de la LMA. S'agissant de l'agriculture de montagne et de la correction des handicaps naturels, Dacian Ciolos a bien compris l'enjeu qu'elles représentent en Aveyron. Il a aussi validé le principe d'une identification spécifique «montagne», un dossier sur lequel nous travaillons depuis huit ans. Par contre, nous devrons le convaincre sur la nécessité de conserver des outils de transformation des produits de montagne sur la région de production, comme c'est le cas pour le Roquefort par exemple. Pour moi, le bilan de cette visite est positif, il fallait que le Commissaire européen touche du doigt le modèle agricole que l'on défend et que l'on veut voir durer».

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier