Viticulture : Front commun de producteurs européens de rosé «traditionnel» contre le coupage

B.BOUCHOT

A un mois d'une décision finale de l'UE qui pourrait autoriser la fabrication de vin rosé « coupé » (à partir d'un mélange de vin blanc et de vin rouge), des producteurs de vins français, italiens, espagnols et suisses ont fait front commun à Bruxelles contre le projet.

Les experts des gouvernements de l'UE, réunis au sein d'un comité spécialisé, doivent se prononcer au cours d'un vote sur l'adoption de nouvelles pratiques oenologiques, incluant cette autorisation de fabrication du vin rosé par coupage. Des organisations de viticulteurs français, italiens, espagnols et suisses ont affirmé lors d'une conférence de presse que leur front du refus contre « l'industrialisation du vin » s'était étendu à leurs confrères allemands, portugais, grecs, et hongrois. L'autorisation de coupage compromettrait « 30 ans d'efforts » pour améliorer la qualité du rosé, passant par « des investissements importants », a jugé le français Xavier de Volontat, président de l'Association générale de la production viticole (AGPV).

« On va passer à un produit cloné, dénaturalisé, qui va tromper les consommateurs », a souligné l'Espagnol Fernando Prieto Ruiz, président des appellations viticoles espagnoles. « On va vers une industrialisation du vin. La prochaine étape sera-t-elle l'introduction de colorants? », s'est interrogée Claude Bocquet-Thonney, présidente de l'Association suisse des vignerons encaveurs indépendants. Tous ces producteurs rejettent le compromis avancé par la Commission qui admettrait des étiquetages spécifiques de « vin traditionnel » pour les rosés fabriqués dans les règles de l'art.

Selon les producteurs, la France, la Grèce et l'Italie devraient voter contre le projet lors du scrutin du mois de juin, ce qui ne suffirait toutefois pas à le remettre en cause. Ils espèrent encore le ralliement de l'Allemagne, car la filière allemande du vin vient tout juste d'affirmer son opposition à la réforme, mais surtout de l'Espagne, grande productrice de vin rosé qui ne s'est pas prononcée.

Source d'après l'AFP

Publié par B.BOUCHOT

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier